Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

Afrique

Le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, agressé à Paris

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/01/2012

Le président du Sénat congolais, Léon Kengo wa Dondo, a été violemment attaqué samedi à son arrivée à la Gare du Nord, à Paris. Alors que le Quai d'Orsay a confirmé l'agression, le gouvernement de la RDC impute cet acte à des pro-Tshisekedi.

REUTERS - L’ambassadeur de France à Kinshasa a été convoqué par le ministère des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo après l’agression dont a été victime Léon Kengo, président du Sénat de la RDC à la Gare du Nord, samedi soir à Paris.

"Nous ne sommes ni de près ni de loin liés à cette attaque" (Felix Tshisekedi, secrétaire national UPDS)

Sur son site le ministère français des Affaires étrangères indique qu’une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de cette agressions.

« Nous avons fait part de ces différents éléments aux autorités congolaises avec lesquelles nous restons en contact », indique le Quai d’Orsay.

De leur côté, les autorités de la RDC jugent qu’ »au niveau des gouvernements la situation est extrêmement grave », a dit Alexis Thambwé Mwamba, ministre des Affaires étrangères, interrogé par France Into.

Le ministre rappelle que Léon Kengo, qui est le deuxième personnage de l’Etat congolais, a été blessé et hospitalisé.

Réaction de Lambert Mendé, ministre de la Communication en RDC
« Nous considérons que la France a l’obliagtion d’assurer la sécurité des officiels congolais de passage à Paris, de nos représentants et de notre mission diplomatique », déclare Alexis Thambwé Mwamba.

« Nous exigeons que l’enquête puisse aboutir, que les personnes qui ont agressé M. Kengo ne restent pas impunies et nous attendons que l’ambassadeur de France puisse faire passer ce message-là à Paris », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le ministère français des Affaires étrangères rappelle que la visite de M. Kengo en France s’effectuait dans le cadre d’un « déplacement privé dont les autorités françaises n’avaient pas été informées ».

Léon Kengo, 76 ans, a été violemment agressé samedi en fin d’après-midi à la Gare du Nord par un groupe d’individus au moment il montait dans une voiture qui l’attendait.

Cet incident intervient un peu plus d’un mois après l’élection présidentielle contestée du 28 novembre qui a vu la victoire du candidat sortant Joseph Kabila.

Le principal opposant Etienne Tshisekedi avait contesté la régularité de ce scrutin et plusieurs manifestations violentes avaient eu lieu à Bruxelles et à Londres pour protester contre la réélection de Kabila.

Première publication : 01/01/2012

  • RD CONGO

    L’opposant Tshisekedi contraint à "prêter serment" à domicile

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Joseph Kabila investi pour un nouveau quinquennat

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE CONGOLAISE

    Joseph Kabila déclaré vainqueur par la Cour suprême

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)