Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 04/01/2012

"Avec des adversaires pareils, Obama n'a pas besoin d'amis"

Presse internationale, Lundi 2 janvier. Au menu de la presse internationale ce matin, les annonces iraniennes tous azimuts, sur le nucléaire et sur le détroit d’Ormuz, le caucus de l’Iowa, des remèdes anti-gueule de bois, et un «maya culpa».

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec l’annonce par l’Iran de tests de barres de combustible nucléaire.
Ce sont des tests que Téhéran justifie par la nécessité d'alimenter son réacteur de recherche nucléaire de Téhéran, des tests en vue d’un usage purement civil à en croire The Tehran Times, qui évoque des recherches destinées à «améliorer, notamment, la recherche contre le cancer».
 
L'Iran qui s’est livré à une autre action symbolique, hier, un tir de missile de moyenne portée près du détroit d'Ormuz. Bref, une offensive tous azimuts qui est évoquée ce matin par un petit dessin qu’on a trouvé dans The International Herald Tribune. On y voit un véliplanchiste iranien s’adonner à son sport favori, «brasser de l’air» dans le détroit d’Ormuz, à quelques mètres d’un énorme navire, sans doute un super-tanker. Pour certains observateurs, les gestes iraniens de ces derniers jours sont perçus avant tout comme de l’esbrouffe, une volonté de montrer les muscles, à un moment où par ailleurs l’Iran dit vouloir reprendre les négociations avec les grandes puissances sur le nucléaire, négociations qui ont été suspendues il y a un an.
 
Coté américain, les annonces iraniennes sur le nucléaire sont perçues comme des provocations, et ont donné lieu à des sanctions, essentiellement financières ; mais ce ne serait pas suffisant aux yeux d’une partie des conservateurs américains, et notamment d’un des candidats à la primaire républicaine, Rick Santorum. D’après le site The Slatest, le candiat, qui est en train de réaliser une percée dans le sondages, a critiqué la position de l’Administration Obama, qu’il juge trop molle dans cette affaire, et il a proposé que les Etats-Unis bombardent les sites nucléaires iraniens, si l’Iran persistait à refuser la visite des inspecteurs de l’AIEA.
 
A la une aussi, les candidats républicains qui vont s’affronter demain dans l’Iowa. Une consultation scrutée à la loupe par la presse américaine, et notamment par The Gazette de Cedars Rapid, qui explique ce matin que rien n’est joué et que quand bien même Mitt Romney, le chouchou des sondages, l’emporterait, cette première victoire ne laisserait rien augurer de la suite, côté républicain du moins.
 
Côté démocrate, pas de doute, le président Obama est le leader incontesté, un futur candidat qui ne devrait pas se faire de souci pour sa réélection à en croire The Independent, qui écrit qu’avec «des adversaires pareils, Barack Obama n’a même pas besoin d’amis». Le journal ironise sur les gaffes répétées des candidats du parti républicain, surnommé le «oups ! party», des trous de mémoire en direct de Rick Perry aux frasques présumées de Herman Cain, qui a expliqué qu’à Cuba, on parle le cubain.
 
Des candidats qui n’étaient pourtant pas en état d’ébriété. La langue de bois, peut-être, pas la gueule de bois. Pour ceux qui connaissent des lendemains de fête difficiles, voici pour eux les remèdes proposés par 12 buveurs célèbres, à lire sur le site the Atlantic.
 
Pour terminer, une bonne nouvelle qu’on a trouvée dans le journal australien The Age: on a beaucoup parlé ces derniers mois d’une fin du monde prévue en 2012 par le calendrier maya, mais les spécialistes disent qu’en réalité il n’en n’est rien !
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus