Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Italie : en Basilicate, les migrants sont les bienvenus face à la désertification rurale

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : les populistes s'enracinent

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : bras de fer entre le gouvernement et la Haute Cour

En savoir plus

Afrique

Quinze millions d'électeurs aux urnes pour la dernière phase des législatives

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/01/2012

Près de quinze millions d'Égyptiens sont appelés aux urnes, mardi et mercredi, pour élire leurs députés dans 9 des 27 gouvernorats du pays. Les résultats des deux premières zones de vote ont été très favorables aux formations islamistes.

AFP - Le vote a commencé mardi à 08H00 locales (06H00 GMT) dans un tiers de l'Egypte, pour la dernière phase de l'élection des députés, ont annoncé les médias gouvernementaux.
              
Cette élection, entamée le 28 novembre, est la première depuis la chute du président Hosni Moubarak en février.

ÉGYPTE : PREMIÈRES LÉGISLATIVES POST-MOUBARAK

Les résultats des deux premières zones de vote ont montré une écrasante domination des formations islamistes -Frères musulmans et fondamentalistes salafistes- qui ont recueilli dans leur ensemble quelque 65% des voix.
              
Cette troisième et dernière phase de l'élection de l'Assemblée du peuple (chambre des députés), concerne notamment le Sinaï, région instable frontalière avec Israël et la bande de Gaza, qui abrite aussi de vastes complexes touristiques en pleine crise, comme Charm el-Cheikh.
              
Certains gouvernorats de Haute et Moyenne-Egypte, à forte population chrétienne copte sont également appelés aux urnes dans un climat marqué ces derniers mois par de multiples tensions avec la population musulmane.
              
D'anciens partisans du président déchu Hosni Moubarak, forts de leurs réseaux locaux, pourraient aussi tenter de se faire élire dans des zones rurales du delta ou de la vallée du Nil.
              
Un second tour est prévu la semaine prochaine pour un tiers des députés élus au scrutin uninominal, les autres étant élus sur un tour au scrutin proportionnel de listes.
              
Les deux plus grandes villes du pays, Le Caire et Alexandrie, ont voté lors de la première phase du scrutin.
              
L'élection des députés sera suivie à partir du 29 janvier de celle des sénateurs. Le futur Parlement égyptien sera chargé de désigner une commission qui rédigera une nouvelle Constitution. Une élection présidentielle est prévue avant la fin juin.

Première publication : 03/01/2012

  • ÉGYPTE

    La fin des élections parlementaires avancée au 22 février

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les islamistes confirment leur domination lors de la deuxième phase des législatives

    En savoir plus

  • ÉGYPTE - LÉGISLATIVES

    Les Égyptiens appelés aux urnes dans un climat tendu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)