Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Stéphane Rozès : "Le texte sur la réforme constitutionnelle est assez alambiqué pour recueillir l’adhésion de tous"

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Louis Bourlanges : "Le but de François Hollande est de déshabiller la gauche de la gauche"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Homeland, Irak année zéro" : retour à Bagdad

En savoir plus

FOCUS

Irlande : la renaissance du "Tigre celtique"

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Remaniement : à la recherche de l’équilibre politique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Ahani : "Nous sommes optimistes pour une ouverture, tout en respectant nos principes islamiques"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

La culture à l’épreuve de l’hyper-modernité

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Présidentielle américaine : la percée des outsiders

En savoir plus

LE DÉBAT

Révision constitutionnelle en France : pari gagné pour le gouvernement ? (partie 2)

En savoir plus

Economie

Les banques placent plus que jamais leur argent auprès de la BCE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/01/2012

La Banque centrale européenne a reçu 453,18 milliards d'euros des banques de la zone euro entre mardi et mercredi. Un record absolu qui souligne la réticence des banques à se prêter de l'argent entre elles.

 AFP - Les banques de la zone euro ont déposé 453,18 milliards d'euros auprès de la Banque centrale européenne (BCE) entre mardi et mercredi, soit un nouveau record absolu, a annoncé mercredi l'institution monétaire européenne.

Bien que très faiblement rémunérés par la BCE, à 0,25%, ces dépôts au jour le jour ont battu des records ces dernières semaines, témoignant de profonds dysfonctionnements du marché du prêt interbancaire. Le précédent record absolu avait été franchi entre le 27 et le 28 décembre (452 milliards d'euros).

Le marché des liquidités fonctionne donc en ce moment en circuit fermé: la BCE prête massivement et généreusement aux banques, comme elle l'a fait en décembre en allouant 489 milliards d'euros sur 3 ans à 1%, mais les instituts de crédit préfèrent toujours parquer leurs surplus de liquidités auprès d'elle plutôt que de se prêter entre eux ou à l'économie réelle.

Le fait que les banques retiennent ainsi leurs liquidités montre également leur manque d'appétit pour les obligations souveraines de la zone euro. Les Européens avaient espéré que cet appétit allait renaître grâce aux opérations de prêts massives de la BCE.

Première publication : 04/01/2012

  • ZONE EURO

    La BCE nomme le Belge Peter Praet comme chef économiste

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La BCE prête des sommes records aux banques

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    La BCE va contribuer au refinancement des banques de la zone euro

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)