Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Les restes du vol AH5017 d’Air Algérie retrouvés dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

FRANCE

L'UMP, outragée, accuse François Hollande d'avoir insulté Nicolas Sarkozy

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/01/2012

François Hollande a déclenché la colère de l'UMP après que "Le Parisien" a affirmé qu'il avait insulté le chef de l'État en le qualifiant de "sale mec" lors d'un déjeuner auquel étaient conviés quelques journalistes ce mardi.

AFP - François Hollande a déclenché mercredi l'ire de l'UMP après que Le Parisien a affirmé qu'il avait traité le président de la République de "sale mec", alors que le candidat PS à l'Elysée parodiait Nicolas Sarkozy.
              
Mardi, le député de Corrèze avait convié quelques journalistes à déjeuner, dont celui de l'AFP, pour évoquer la campagne électorale.
              
Au cours de la discussion "off" (c'est-à-dire des déclarations non officielles, ndlr), le député de Corrèze s'est mis à la place du président venant devant les Français pour expliquer qu'il se représentait: "je suis le président de l'échec, je suis un sale mec, mais dans cette période difficile, je suis le seul capable, j'ai le courage...". "Il va se présenter comme le capitaine courage recherchant l'impopularité", avait ajouté M. Hollande, en faisant référence notamment à la TVA sociale
              
Après la lecture du quotidien, la ministre Nadine Morano a exigé mercredi matin "des excuses publiques" de M. Hollande, jugeant ses propos, auxquels elle prête un caractère injurieux, "intolérables" et "inqualifiables".
              
Gérard Longuet, ministre de la Défense, a également lancé, à la sortie du Conseil des ministres: "c'est un mauvais candidat parce que s'il démarre la campagne ainsi, il la rend médiocre. La France mérite mieux que ce type de formule".
              
Pierre Lellouche, secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, a jugé qu'il n'était "pas bien dans le débat démocratique d'attaquer les personnes". "En démocratie, il est bon qu'il y ait des propositions, pas des attaques personnelles. A mon avis, il a fait une grosse erreur", a-t-il dit.
              
Le maire de Nice, Christian Estrosi, avait plus tôt dénoncé dans un communiqué un "comportement indigne d'un candidat à la présidence de la République", évoquant une attitude "abjecte sur le plan personnel mais également dangereuse sur le plan politique car elle abaisse la fonction présidentielle".
              
Secrétaire général adjoint de l'UMP, Marc-Philippe Daubresse, a accusé le député de Corrèze d'avoir "franchi la ligne jaune".
              
Plus tôt, sur Europe 1, le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, avait commenté : "J'ai lu dans un journal qu'il avait qualifié le président de la République lors d'un déjeuner de presse de sale mec, c'est quelque chose qui est intolérable et j'observe que beaucoup de gens qui travaillent avec lui se laissent aller à des propos violents, mensongers, à des insultes"

Première publication : 04/01/2012

  • FRANCE

    Dans ses vœux pour 2012, François Hollande appelle au "changement"

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Le PS veut surveiller les comptes du "président-candidat" Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le faible nombre des inscriptions sur les listes électorales inquiète la classe politique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)