Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 05/01/2012

États-Unis : le Web au cœur de la primaire républicaine

Aux États-Unis, le web est au cœur de la primaire républicaine. Les citoyens hongrois manifestent contre la nouvelle constitution entrée en vigueur dans le pays. Et un singe prépare lui même son barbecue.

États-Unis : le Web au cœur de la primaire républicaine

Mitt Romney a remporté de justesse mardi soir le caucus de l’Iowa, un scrutin qui a officiellement lancé la course à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle du mois de novembre. Donné favori dans les sondages, la popularité de l’ancien gouverneur du Massachusetts trouve un large écho sur Internet. Sa page Facebook compte ainsi plus d’1,2 million de fans, beaucoup plus que ses principaux concurrents.

Mais la récente percée de l’ancien sénateur Rick Santorum, arrivé en seconde position dans l’Iowa, s’est également traduite par une hausse de sa visibilité sur le Web. Un succès qui s’explique peut-être par sa fidélité aux pulls sans manches qu’il arbore à quasiment toutes ses apparitions publiques. Sur les réseaux sociaux, des pages entières sont en effet dédiées à ces gilets qui sont devenus sa marque de fabrique.

Pourtant, selon le site Socialbakers, qui a analysé les données Facebook des candidats, c’est Ron Paul qui remporterait la bataille électorale en ligne en mobilisant le plus efficacement ses supporters sur le Web. Les partisans de l’élu texan, arrivé troisième du caucus de l’Iowa, seraient en effet les plus actifs, contribuant ainsi à relayer en ligne la campagne de leur candidat.

Internet est en effet au cœur de la stratégie de communication des prétendants à la Maison-Blanche. Et pour mesurer leur popularité sur la Toile, le Washington Post a créé une application qui recense, en temps réel, le nombre de fois que les candidats sont mentionnés sur Twitter ; tandis que Google a lancé un site qui permet notamment de suivre l’évolution des recherches associées à chacun d’entre eux.

 

Manifestations en Hongrie

Une partie des citoyens hongrois est en colère. Comme en témoignent ces vidéos amateurs disponibles en ligne, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont en effet manifesté lundi soir dans la capitale, Budapest, contre le Premier ministre Viktor Orban et l’entrée en vigueur d’une nouvelle constitution. Un texte qui suscite des réactions hostiles au sein de la population qui estime qu’il représente une véritable menace pour la démocratie dans le pays en remettant notamment en cause l’indépendance de la justice et le pluralisme des médias.

Des inquiétudes que certains ont tenu à exprimer ouvertement comme on peut le voir sur ces pancartes réalisées à l’occasion du rassemblement de lundi. Des affiches sur lesquelles étaient inscrits, entre autres, des slogans fustigeant l’instauration implicite d’une dictature en Hongrie et dénonçant les dérives autoritaires du Premier ministre conservateur.

Et signe que ces craintes sont partagées par une large partie de la population hongroise, de nombreuses personnalités publiques parmi lesquelles l’ancien Premier ministre socialiste, Ferenc Gyurcsany filmé ici en compagnie des manifestants, ont pris part à la mobilisation. Avec toujours un même objectif : pousser les autorités à faire machine arrière et renoncer aux mesures jugées liberticides de la nouvelle constitution.

Les inquiétudes des citoyens hongrois seraient d’ailleurs plus que justifiées estime la juriste américaine Kim Lane Scheppele. Dans ce post baptisé « la constitution inconstitutionnelle » publié sur le site New York Times, elle affirme ainsi qu’avec les mesures contenues dans le nouveau texte, la Hongrie s’oppose désormais aux valeurs fondamentales de l’Union Européenne dont elle membre. Et pour la juriste, le doute n’est plus permis, Orban est bel et bien en train de mener un coup d’Etat constitutionnel dans le pays.

 

Toute une ville sur Internet

L’encyclopédie collaborative Wikipédia a décidé d’innover avec « Monmouthpedia ». Grâce aux contributions des habitants et des visiteurs de la ville de Monmouth au pays de Galles, toute l’histoire, la géographie et les lieux remarquables de cette cité médiévale seront décrits sur un portail dédié de Wikipédia. Et dans les rues de la ville, des codes à scanner avec un téléphone portable seront généralisés, permettant par exemple d’accéder instantanément à l’historique d’un monument de Monmouth.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Vinnie Jones, un ancien joueur de football britannique reconverti dans le cinéma, est un des noms les plus populaires actuellement sur les réseaux sociaux en Grande-Bretagne. L’ancien « bad boy » des pelouses apparaît en effet dans une vidéo créée pour apprendre aux citoyens les gestes à effectuer pour sauver une personne ayant fait un malaise. Un clip décalé dans lequel Jones réalise un massage cardiaque sur le morceau « Stayin’ alive » des Bee Gees. Une campagne amusante plébiscitée par les internautes qui estiment que l’humour est sans doute la meilleure façon de sensibiliser les citoyens à ces gestes qui peuvent sauver une vie.

 

Vidéo du jour

Kanzi, un bonobo de 31 ans vivant aux Etats-Unis, n’est pas un singe comme les autres. En effet, comme on peut le voir dans cette vidéo, à la différence de la plupart des animaux, ce primate n’a pas peur du feu et sait même en allumer un à l’aide d’un briquet pour faire cuire ses aliments. Particulièrement débrouillard, il choisit seul le bois et les feuilles nécessaires pour démarrer un barbecue et est également capable de se faire griller de la guimauve au coin du feu.

 

 

 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/12/2014 Internet

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

Au sommaire de cette édition : les enfants de Gaza illustrent en dessins leurs aspirations pour le futur ; le sort d’un petit garçon chinois séropositif émeut la Toile locale ;...

En savoir plus

23/12/2014 Internet

Le maire de New York sous le feu des critiques

Au sommaire de cette édition : le maire de New York est vivement critiqué après le meurtre de deux policier ; Les hommes sont invités à serrer les jambes dans le métro de la...

En savoir plus

22/12/2014 Internet

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

Au sommaire de cette édition : Sony et le leader nord coréen Kim Jong-Un font les frais des critiques des internautes ; le « Glo Up » challenge est la tendance du moment sur la...

En savoir plus

19/12/2014 Internet

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

Au sommaire de cette édition : le rapprochement entre les Etats-Unis et Cuba divise la Toile américaine ; en Turquie, des fans de football sont accusés de terrorisme ; et un...

En savoir plus

20/12/2014 Internet

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

Xeno est un petit monstre de compagnie qui réagit aux caresses des enfants grâce à ses dizaines de capteurs. Il fait partie de la catégorie des jouets connectés, ces nouveaux...

En savoir plus