Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

Afrique

Second jour de vote pour la dernière phase des législatives

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/01/2012

Les Égyptiens votent ce mercredi pour la troisième et dernière phase des législatives. Hier, le scrutin n'a pas mobilisé dans les neuf gouvernorats concernés. Les formations islamistes ont recueilli 65% des voix lors des deux premières phases.

AFP - Les Egyptiens continuaient de voter mercredi pour la troisième et dernière phase des élections législatives, dans un tiers du pays, un scrutin dominé jusque-là par les islamistes.
              
Le vote pour l'élection de l'Assemblée du peuple (chambre des députés), le premier scrutin post-Moubarak, a commencé à 08H00 locales (06H00 GMT) dans neuf gouvernorats. Ils fermeront à 19H00 locales.

Cette troisième phase, qui avait débuté mardi avec une faible participation, concerne notamment le Sinaï, région instable frontalière avec Israël et la bande de Gaza, qui abrite aussi de vastes complexes touristiques en pleine crise comme Charm el-Cheikh.
              
Certains gouvernorats de Haute et Moyenne-Egypte, à forte population chrétienne copte sont également appelés aux urnes dans un climat marqué ces derniers mois par de multiples tensions avec la population musulmane.
              
D'anciens partisans du président déchu Hosni Moubarak, forts de leurs réseaux locaux, pourraient aussi tenter de se faire élire dans des zones rurales du delta ou de la vallée du Nil.
              
Les résultats des deux premières zones de vote ont montré une écrasante domination des formations islamistes -Frères musulmans et fondamentalistes salafistes- qui ont recueilli dans leur ensemble quelque 65% des voix.
              
Un second tour est prévu la semaine prochaine pour un tiers des députés élus au scrutin uninominal, les autres étant élus sur un tour au scrutin proportionnel de listes.
              
Les deux plus grandes villes du pays, Le Caire et Alexandrie, ont voté lors de la première phase du scrutin.
              
L'élection des députés sera suivie à partir du 29 janvier de celle des sénateurs. Le futur Parlement sera chargé de désigner une commission qui rédigera une nouvelle Constitution. Une élection présidentielle est prévue avant la fin juin.
              
M. Moubarak a été chassé du pouvoir en février 2011 par une révolte populaire et est actuellement jugé pour meurtre et corruption.

Première publication : 04/01/2012

  • ÉGYPTE

    Quinze millions d'électeurs aux urnes pour la dernière phase des législatives

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La fin des élections parlementaires avancée au 22 février

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les islamistes confirment leur domination lors de la deuxième phase des législatives

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)