Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad, "boucher" ou interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" serait déprogrammé du FESPACO

En savoir plus

FOCUS

Élections européennes : l'enjeu de l'immigration

En savoir plus

FOCUS

Les officiers du LAPD équipés de caméras portatives

En savoir plus

FOCUS

En Tunisie, le tourisme reprend des couleurs

En savoir plus

FOCUS

Le FPÖ ou la nostalgie d'un "monde allemand"

En savoir plus

FOCUS

Les médias pakistanais n’hésitent plus à s’autocensurer

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fumio Kishida , ministre des Affaires étrangères du Japon

En savoir plus

POLITIQUE

"Le vrai problème, c’est le fonctionnement de l’État grec"

En savoir plus

Asie - pacifique

L'UE s'accorde sur un embargo pétrolier contre Téhéran

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/01/2012

Après plusieurs semaines de valse-hésitations, les membres de l'Union européenne sont prêts à frapper l'Iran d'un embargo sur ses exportations pétrolières, indique le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé.

AFP - Un embargo européen sur le pétrole iranien pourrait être décidé au cours d'une réunion du conseil des ministres des affaires étrangères le 30 janvier prochain, a déclaré mardi à Lisbonne le chef de la diplomatie française Alain Juppé.

"C'est à cette occasion que, je l'espère, nous pourrons adopter cette mesure d'embargo sur les exportations pétrolières de l'Iran. Nous sommes en train d'y travailler, les choses sont en bonne voie", a déclaré le ministre français pendant une conférence de presse avec son homologue portugais Paulo Portas.

"Il faut que nous rassurions certains de nos partenaires européens qui s'approvisionent en pétrole iranien. Il faut que nous leur fournissions des solutions alternatives. Mais ces solutions alternatives existent et je pense donc que nous allons atteindre l'objectif d'ici la fin janvier", a ajouté M. Juppé, qui effectue actuellement une visite officielle au Portugal.

Un peu plus tôt à Bruxelles, un diplomate européen avait indiqué qu'un accord de principe avait été trouvé entre les pays européens pour imposer un embargo sur l'achat de pétrole brut iranien si Téhéran ne s'engageait pas à coopérer avec la communauté internationale sur son programme nucléaire controversé

L'UE avait indiqué début décembre qu'elle envisageait d'imposer de nouvelles sanctions à l'Iran après la publication du dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur les activités nucléaires de Téhéran.

Les pays européens s'étaient cependant montrés divisés sur l'opportunité d'un embargo pétrolier, qui affecterait ceux d'entre eux qui importent du pétrole iranien, comme la Grèce, l'Italie, l'Espagne et la Belgique.
 

Première publication : 04/01/2012

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    Paris appelle les Européens à durcir les sanctions économiques contre l'Iran

    En savoir plus

  • IRAN

    L'armée iranienne affirme avoir abattu un drone américain

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    Les Vingt-Sept gèlent les avoirs de 143 nouvelles sociétés iraniennes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)