Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Disparition du vol AirAsia : un coup dur pour la compagnie low-cost

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Afghanistan : treize ans d'échecs"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il neige en hiver"

En savoir plus

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

Economie

Après cinq mois d'attente, Yahoo! se dote d'un nouveau patron

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/01/2012

C'est finalement l'ancien patron de la société de paiements en ligne PayPal, Scott Thompson, qui va remplacer Carol Bartz, licenciée en septembre, à la tête du portail internet Yahoo!.

AFP - Le groupe internet Yahoo!, en panne de croissance, a recruté chez le spécialiste des paiements en ligne PayPal son nouveau patron, Scott Thompson, qui espère regagner des annonceurs pour relancer le chiffre d'affaires et récompenser les actionnaires.

Mais lors d'une téléconférence organisée mercredi pour présenter M. Thompson aux investisseurs, le groupe s'est bien gardé de dévoiler les options stratégiques privilégiées, plus de quatre mois après le départ de l'ancienne directrice générale Carol Bartz, renvoyée au bout de deux ans et demi.

Le président du conseil d'administration Roy Bostock a seulement indiqué "ne pas pouvoir imaginer que Yahoo! ne soit pas une société cotée": autrement dit, l'option d'une vente totale est à peu près écartée.

Pour autant, il a assuré qu'en dépit du processus d'intégration de M. Thompson, qui prend officiellement ses fonctions lundi, "il n'y aura ni ralentissement ni retard dans le processus stratégique", qui pourrait passer par "des investissements ou des cessions d'actifs spécifiques".

La presse et certains analystes spéculent sur la possible cession d'actifs asiatiques de Yahoo!, en particulier ses participations dans le groupe chinois Alibaba et dans Yahoo! Japan, qui selon certains représentent la majeure partie de la valeur financière de Yahoo!.

M. Thompson, lui, a mis en valeur "le coeur des actifs du groupe", et s'est fait fort de reconquérir des annonceurs en améliorant "l'expérience des clients". "Yahoo! est une grande marque emblématique d'internet, avec une riche histoire de pionnier qui continuer à attirer un nombre énorme de visiteurs uniques" et "une solide base d'annonceurs", a-t-il souligné.

Le marché restait sceptique: l'action perdait 2,43% à 15,89 dollars vers 18h00 GMT.

"Nous pensons que M. Thompson a de solides compétences techniques et organisationnelles", expliquait Mark Mahaney, analyste chez Citi, notant que "son bilan chez PayPal est excellent".

"Cependant nous sommes un peu inquiets de son manque d'expérience dans les médias et la publicité, qui nous semble nécessaire vu les problèmes structurels" des résultats publicitaires du groupe, ajoutait l'analyste.

Selon le cabinet de marketing en ligne eMarketer, Yahoo! ne cesse de perdre du terrain sur le marché de la publicité en ligne aux Etats-Unis, avec une part de marché descendue du 13,3% à 11% entre 2010 et 2011, alors même que le marché progressait de plus de 20%.

Trip Chowdhry, analyste chez GlobalEquities Research, a invité le nouveau directeur général à l'audace, pour qu'il se concentre sur la prochaine vague internet, qui est selon lui représentée par les moyens de paiement sur appareil portable.

"La première vague (d'internet) c'était les sites, et Yahoo! était roi, la deuxième vague c'était la recherche, où Google était roi, la troisième qui émerge ce sont les médias sociaux et les réseaux, et là Google et Facebook sont les rois, mais il n'y a pas de place (...) qui reste pour Yahoo!", estime M. Chowdhry.

"Yahoo! devrait passer les deux ans à venir à définir et dominer la quatrième vague, celle des paiements mobiles", assure l'analyste.

Si cette analyse est juste, M. Thompson, 53 ans, serait le patron idéal. PayPal est depuis plusieurs années la locomotive du chiffre d'affaires du groupe de distribution eBay, et le chiffre d'affaires de cette division est passé sous sa houlette de 0,6 à 4 milliards de dollars.

En octobre eBay avait indiqué tabler sur des volumes de vente de plus de 3,5 milliards de dollars dans les paiements mobiles, presque quintuplés en un an.

L'embauche de M. Thompson clôt définitivement pour Yahoo! le chapitre Carol Bartz, sanctionnée pour avoir échoué à relancer les recettes même si elle avait réussi à doper les bénéfices grâce à de fortes baisses de coûts.

Première publication : 04/01/2012

  • INTERNET

    Yahoo débarque sa patronne

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Yahoo! et Microsoft finalisent leur alliance pour contrer Google

    En savoir plus

  • INTERNET

    Défiant les prévisions, Yahoo! triple ses bénéfices

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)