Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol recule sur son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

FRANCE

Alain Juppé, en visite à Tunis, souhaite consolider l'amitié franco-tunisienne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/01/2012

Pour son deuxième déplacement en Tunisie, Alain Juppé a rencontré le président Moncef Marzouki ainsi que le Premier ministre Hamadi Jebali à qui il a renouvelé le "plein soutien" et la "confiance" de la France à la Tunisie.

AFP - Le chef de la diplomatie française Alain Juppé, en visite en Tunisie, a plaidé jeudi pour un "véritable partenariat d'égal à égal" entre les deux pays et a assuré les nouvelles autorités tunisiennes du "plein soutien" et de la "confiance" de la France.

Arrivé jeudi pour une visite de deux jours en Tunisie, quasiment un an jour pour jour après la chute du régime de Ben Ali le 14 janvier 2011, M. Juppé a rencontré les nouveaux responsables du pays, dont le chef du gouvernement, l'islamiste Hamadi Jebali, et le président de la République Moncef Marzouki.

"Entre la France et la Tunisie, l'amitié est plus forte que jamais", a déclaré M. Juppé après son entretien avec M. Jebali.

"Nous sommes décidés à faire de cette amitié un véritable partenariat d'égal à égal", a insisté le ministre français, alors que les relations entre les deux pays ont été quelque peu tendues depuis un an.

"Nous soutenons pleinement le processus démocratique qui se déroule ici en Tunisie parce qu'il est fondé sur des valeurs qui nous sont communes: l'Etat de droit, le respect des libertés publiques et privées, les droits de l'Homme, les droits de la femme", a souligné M. Juppé.

A plusieurs reprises depuis la victoire des islamistes aux élections d'octobre, Paris avait fait part de sa "vigilance" quant au respect de l'Etat de droit, des déclarations peu appréciées en Tunisie compte tenu de l'ancien soutien français au régime Ben Ali.

"Nous sommes attachés à un certain nombre de principes (...) Ici en Tunisie au terme des entretiens que j'ai eus et en suivant très attentivement l'évolution de la situation je n'ai pas d'inquiétude sur le respect de ces principes fondamentaux", a déclaré M. Juppé, faisant part de sa "confiance" dans le processus de démocratisation.

"Un pays attaché à l'islam peut construire une démocratie", a-t-il encore dit.

"Pour que le processus démocratique réussisse pleinement il faut aussi que les difficultés économiques et sociales auxquelles la Tunisie est confrontée puissent être surmontées", a relevé M. Juppé, qui a lancé un appel aux investisseurs et aux touristes français.

"Nous incitons les investissseurs français à s'intéresser à la Tunisie et nous encourageons nos concitoyens à revenir faire du tourisme dans ce pays attractif qui présente les conditions de sécurité et de stabilité", a-t-il déclaré alors que le secteur du tourisme (7% du PIB tunisien) est en chute libre depuis un an.

"Les promesses françaises ont été tenues", a souligné M. Juppé, qui avait annoncé en avril une aide française de 350 millions d'euros à la Tunisie. "180 millions ont déjà été décaissés, l'autre partie sera décaissée en 2012", a-t-il indiqué.

Il s'agit de la deuxième visite de M. Juppé en Tunisie depuis la révolution --il était venu en avril dernier pour relancer la relation bilatérale--, et de la première depuis la victoire des islamistes.

Hasard du calendrier, sa visite à Tunis coïncide avec celle d'Ismaïl Haniyeh, le chef du gouvernement du mouvement islamiste palestinien Hamas, considéré comme une organisation terroriste par l'UE.
 

Première publication : 05/01/2012

  • ÉLECTIONS TUNISIENNES

    Hechmi Hamdi, ovni politique tunisien

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Mobilisation massive des Tunisiens pour un scrutin historique

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Les Tunisiens votent en masse pour élire l'Assemblée constituante

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)