Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le F-35 grand absent de Farnborough

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le défilé du 14-Juillet sur les Champs-Élysées

    En savoir plus

  • EN IMAGES : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

FRANCE

Alain Juppé, en visite à Tunis, souhaite consolider l'amitié franco-tunisienne

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/01/2012

Pour son deuxième déplacement en Tunisie, Alain Juppé a rencontré le président Moncef Marzouki ainsi que le Premier ministre Hamadi Jebali à qui il a renouvelé le "plein soutien" et la "confiance" de la France à la Tunisie.

AFP - Le chef de la diplomatie française Alain Juppé, en visite en Tunisie, a plaidé jeudi pour un "véritable partenariat d'égal à égal" entre les deux pays et a assuré les nouvelles autorités tunisiennes du "plein soutien" et de la "confiance" de la France.

Arrivé jeudi pour une visite de deux jours en Tunisie, quasiment un an jour pour jour après la chute du régime de Ben Ali le 14 janvier 2011, M. Juppé a rencontré les nouveaux responsables du pays, dont le chef du gouvernement, l'islamiste Hamadi Jebali, et le président de la République Moncef Marzouki.

"Entre la France et la Tunisie, l'amitié est plus forte que jamais", a déclaré M. Juppé après son entretien avec M. Jebali.

"Nous sommes décidés à faire de cette amitié un véritable partenariat d'égal à égal", a insisté le ministre français, alors que les relations entre les deux pays ont été quelque peu tendues depuis un an.

"Nous soutenons pleinement le processus démocratique qui se déroule ici en Tunisie parce qu'il est fondé sur des valeurs qui nous sont communes: l'Etat de droit, le respect des libertés publiques et privées, les droits de l'Homme, les droits de la femme", a souligné M. Juppé.

A plusieurs reprises depuis la victoire des islamistes aux élections d'octobre, Paris avait fait part de sa "vigilance" quant au respect de l'Etat de droit, des déclarations peu appréciées en Tunisie compte tenu de l'ancien soutien français au régime Ben Ali.

"Nous sommes attachés à un certain nombre de principes (...) Ici en Tunisie au terme des entretiens que j'ai eus et en suivant très attentivement l'évolution de la situation je n'ai pas d'inquiétude sur le respect de ces principes fondamentaux", a déclaré M. Juppé, faisant part de sa "confiance" dans le processus de démocratisation.

"Un pays attaché à l'islam peut construire une démocratie", a-t-il encore dit.

"Pour que le processus démocratique réussisse pleinement il faut aussi que les difficultés économiques et sociales auxquelles la Tunisie est confrontée puissent être surmontées", a relevé M. Juppé, qui a lancé un appel aux investisseurs et aux touristes français.

"Nous incitons les investissseurs français à s'intéresser à la Tunisie et nous encourageons nos concitoyens à revenir faire du tourisme dans ce pays attractif qui présente les conditions de sécurité et de stabilité", a-t-il déclaré alors que le secteur du tourisme (7% du PIB tunisien) est en chute libre depuis un an.

"Les promesses françaises ont été tenues", a souligné M. Juppé, qui avait annoncé en avril une aide française de 350 millions d'euros à la Tunisie. "180 millions ont déjà été décaissés, l'autre partie sera décaissée en 2012", a-t-il indiqué.

Il s'agit de la deuxième visite de M. Juppé en Tunisie depuis la révolution --il était venu en avril dernier pour relancer la relation bilatérale--, et de la première depuis la victoire des islamistes.

Hasard du calendrier, sa visite à Tunis coïncide avec celle d'Ismaïl Haniyeh, le chef du gouvernement du mouvement islamiste palestinien Hamas, considéré comme une organisation terroriste par l'UE.
 

Première publication : 05/01/2012

  • ÉLECTIONS TUNISIENNES

    Hechmi Hamdi, ovni politique tunisien

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Mobilisation massive des Tunisiens pour un scrutin historique

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Les Tunisiens votent en masse pour élire l'Assemblée constituante

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)