Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un soldat français tué , 2 autres blessés dans le nord du Mali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sofia Amara, auteur d'"Infiltrée dans l'enfer syrien"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : bras de fer pour le Sénat

En savoir plus

SUR LE NET

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Fraude fiscale : 80 pays s'engagent contre le secret bancaire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La rançon de la gloire"

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DSK, une mauvaise passe sans fin"

En savoir plus

Economie

CES-2012 : l'ombre d'Apple plane sur la grand-messe des technophiles

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 09/01/2012

Le Consumer Electronic Show de Las Vegas demeure le plus important rendez-vous mondial des professionnels des nouvelles technologies. Mais les innovations attendues ressemblent de plus en plus à des variations de thèmes chers à Apple.

Les Américains l’appellent le “Super Bowl des nouvelles technologies" - en référence à la très populaire finale de football américain. Le CES (pour Consumer Electronic Show) de Las Vegas attire, tous les ans, plus de 100 000 professionnels du secteur. Cette année, les organisateurs s’attendent à 140 000 visiteurs, tous à l’affût des tendances qui vont marquer 2012 et qui sont généralement dévoilées lors de ce salon. Mais cet événement est surtout devenu, au fil des ans, le miroir des réactions du reste du monde technologique aux nouveautés qu’Apple (absent du CES) impose aux consommateurs.

En effet, l’une des stars attendues cette année au sein des 160 000 m2 recouverts de gadgets high-tech du salon devrait être l’ultrabook... sorte de réponse de l’univers PC à l’iPad et au MacBook Air d’Apple. Cette nouvelle sorte de mini-ordinateur portable se veut plus puissant que ceux de la génération actuelle - les notebooks, dont la popularité est en chute libre depuis la sortie de l’iPad, en janvier 2010. Le principal héraut des ultrabooks, le constructeur de puces informatiques Intel, en a même déposé le nom et veut en faire le haut de gamme des mini-ordinateurs qui devraient être appelés à brouiller les frontières entre les portables et les tablettes. Les constructeurs, de Samsung à Acer en passant par Lenovo, devraient en présenter une soixantaine de modèles à l'occasion du CES-2012.

Pour autant, les tablettes tactiles, qui ont tenu le haut du pavé en 2011, ne devraient pas disparaître des étals des 1 200 exposants. Les grandes marques, comme Samsung, Sony ou Motorola, devraient continuer à tenter de chasser sur les plates-bandes de l’iPad grâce à des tablettes fonctionnant sous Android (le système d’exploitation de Google). Mais les échecs à répétition de 2011 - Apple détient plus de 70% des parts du marché des tablettes - ont refroidi les ardeurs de ceux qui pensaient que les tablettes tactiles allaient devenir un nouvel eldorado commercial.

Google TV contre iTV d’Apple ?

Le champ de bataille numérique 2012 entre Google et Apple devrait être la télévision. Et le salon de Las Vegas va largement en faire l’écho. Le géant d’Internet a, en effet, trouvé de nouveaux partenaires pour la Google TV, son système de télévision connecté au Web. Sony, Samsung et LG devraient se lancer dans le grand bain. Mais hors les murs du CES, Apple serait en train de fignoler sa propre “révolution” télévisuelle. Depuis plusieurs semaines, les rumeurs en ce sens vont bon train, autant sur la Toile que dans la presse dite "traditionnelle". Le très sérieux quotidien économique américain The Wall Street Journal assurait même, le 19 décembre 2011, que la marque à la pomme préparait une “iTV” à reconnaissance vocale, intégrant son très populaire univers d’applications qui fait les beaux jours de l’iPhone et de l’iPad. Fin janvier, Apple tiendra d'ailleurs une de ses très courues conférences de presse et pourrait, à cette occasion, rendre officielles ses ambitions télévisuelles.

Le CES 2012 devrait donc être l’occasion de montrer au public qu’il existe encore un monde technologique prolifique en dehors des nouveautés d’Apple. Mais le risque est qu’il se contente de plus en plus de courir après les tendances que la marque à la pomme établit à chacun de ses grands lancements (MacBook, iPod, iPhone et iPad). Dans ce cas, la raison d’exister du salon - être un précurseur et un prescripteur de tendances - s’en trouverait fortement écornée.

Première publication : 06/01/2012

  • TECHNOLOGIES

    Samsung détrône Apple sur le marché des smartphones

    En savoir plus

  • CES 2011

    À Las Vegas, le "grand show hollywoodien" de la tech

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)