Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : au moins 18 morts dans l’attentat de Ouagadougou

En savoir plus

Afrique

Un Tunisien s'immole par le feu à Gafsa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/01/2012

L'homme, âgé de 48 ans, s'est immolé jeudi par le feu dans une région minière du centre-ouest secouée par des violences et ravagée par le chômage. La victime, qui demandait à rencontrer des ministres en visite à Gafsa, est dans un état grave.

AFP - Un homme s'est immolé par le feu jeudi après-midi devant le gouvernorat de Gafsa, région du centre ouest de la Tunisie ravagée par le chômage, le jour de la visite de trois ministres dans cette ville, a-t-on appris auprès d'une source syndicale et d'habitants.

L'homme, au chômage, s'est immolé en pleine après-midi, selon ces sources, et il a été transféré dans un état très grave à l'hôpital des grands brûlés de Ben Arous, près de Tunis, a indiqué à l'AFP un syndicaliste local, Amar Amroussia.

"La situation est très inquiétante et risque de dégénérer", selon ce syndicaliste, qui a fait état d'affrontements entre des groupes d'habitants de la ville et les forces de l'ordre.

L'homme, âgé de 48 ans et père de trois enfants, faisait partie d'un groupe de chômeurs qui faisait un sit-in devant le gouvernorat de Gafsa depuis plusieurs jours.

"Le premier acquis de cette révolution c'est la disparition de la peur"



"Il a demandé à rencontrer la délégation de ministres en visite à Gafsa et n'a pas eu de réponse", selon une source locale. "Il s'est arrosé d'essence et s'est enflammé, sans rien dire", a déclaré pour sa part un témoin.

Les ministres des Affaires sociales Khalil Zaouia, de l'Industrie Mohamed Lamine Chakhari et de l'Emploi Abdelwahab Maatar étaient en visite jeudi à Gafsa pour se rendre compte de la situation dans la région minière tunisienne, secouée par des violences et ravagée par le chômage.

Cette immolation par le feu survient un an après la révolution tunisienne, commencée le 17 décembre 2010 par l'immolation d'un jeune marchand ambulant à Sidi Bouzid, une autre ville défavorisée du centre de la Tunisie.
 

Première publication : 06/01/2012

  • TUNISIE

    Il y a un an, la mort de Mohamed Bouazizi déclenchait la révolution

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Le président Marzouki consacre sa première visite à l'étranger à la Libye

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Jebali dévoile un gouvernement dominé par les islamistes d'Ennahda

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)