Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

Afrique

Attaque meurtrière après l'expiration de l'ultimatum de la secte Boko Haram

Vidéo par Maeva BAMBUCK , Florence THOMAZEAU

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/01/2012

Un nouvel attentat contre une église a fait 6 morts jeudi dans le nord du Nigeria, à majorité musulmane. L'attaque intervient au lendemain de l'expiration d'un ultimatum de la secte islamiste Boko Haram pour que les chrétiens quittent la région.

REUTERS - Des hommes armés ont ouvert le feu jeudi contre une église du nord du Nigeria pendant un office religieux, faisant six morts et 10 blessés, a déclaré le pasteur de cet établissement, ajoutant que sa propre femme avait été tuée.

L’attaque s’est produite à Nasarawa dans l’Etat de Gombe.

« Les assaillants ont commencé à tirer de manière sporadique. Ils tiraient à travers les vitres de l’église et de nombreuses personnes ont été tuées, y compris ma femme », a dit le pasteur Justin Jauro, interrogé au téléphone par Reuters.

« De nombreux membres de ma paroisse qui assistaient à l’office ont en outre été blessés », a-t-il ajouté.

La secte islamiste Boko Haram a lancé récemment de multiples attaques meurtrières contre la communauté chrétienne dans le nord du Nigeria.

Elle avait publié mardi dans la presse locale une mise en garde affirmant que les chrétiens avaient trois jours pour quitter la région à majorité musulmane ou ils risquaient d’être tués.

La secte a également revendiqué la responsabilité d’une série d’attaques à la bombe dans le pays le jour de Noël dont une contre une église près de la capitale Abuja qui avait fait au moins 37 morts et 57 blessés.

La plupart des chrétiens vivent dans le sud du Nigeria tandis que les musulmans occupent majoritairement le nord bien que de nombreuses communautés soient mixtes.

La multiplication des attaques contre les lieux de culte chrétiens a exacerbé les tensions.

Le 31 décembre, le président Goodluck Jonathan a décrété l’état d’urgence dans le nord-est du pays et dans deux autres régions afin de contenir l’insurrection croissante de Boko Haram dont les militants réclament l’instauration de la charia.

Des troupes fortement armées et des chars patrouillent dans ces régions depuis le début de l’année.

Des associations chrétiennes accusent Jonathan de ne pas faire assez pour contenir la menace islamiste et ont mis en garde contre le risque d’une guerre civile confessionnelle.

Deux membres présumés de la secte ont été arrêtés jeudi après une attaque au cours de laquelle deux personnes ont été tuées, a indiqué l’armée.

« Nous avons arrêté deux membres de Boko Haram qui avaient tué un homme et son fils à Dala mercredi soir. Ils avaient laissé derrière eu leurs combinés grâce auxquels nous sommes parvenus à retrouver leur trace », a dit le colonel Victor Ebhemele.

Dala est un quartier de Maiduguri, capitale de l’Etat du Borno, zone reculée située à la frontière avec le Cameroun, le Niger et le Tchad au coeur de l’insurrection Boko Haram.

Deux bombes ont explosé à Maiduguri mercredi et une fusillade a fait un mort civil dans une autre localité, selon la police.
 

Première publication : 06/01/2012

  • NIGERIA

    Les Nigérians dans la rue pour protester contre la hausse du prix de l'essence

    En savoir plus

  • FRANCE

    La France promet de coopérer avec le Nigeria dans la lutte anti-terroriste

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)