Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violence au Burundi : la crainte de l'escalade

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tour d'horizon des initiatives d'aide aux migrants et réfugiés qui sont lancées en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise des migrants : L'Europe indignée, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La crise des ordures au Liban : un raz-le-bol exacerbé

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses du palais de l'Élysée

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : quelle est l'influence de l'extrême droite ?

En savoir plus

TECH 24

IFA 2015 : retour vers le futur

En savoir plus

MODE

Quand la lingerie triomphe !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec les migrants face au "rideau de fer" hongrois

En savoir plus

Afrique

L'ONU renforce ses missions humanitaires après des affrontements interethniques

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/01/2012

La mission de l'ONU au Soudan du Sud a renforcé la présence des Casques bleus et du personnel humanitaire dans l'État de Jonglei, où des affrontements ont éclaté la semaine dernière, poussant à l'exil près de 60 000 personnes.

REUTERS  - Le personnel humanitaire de l’Onu s’efforce d’atteindre les 60.000 déplacés du Soudan du Sud qui ont fuit des combats entre tribus rivales et qui ont un besoin urgent de nourriture, d’abris et de soins, a fait savoir l’organisation vendredi.

Les affrontements entre les tribus Lou Nuer et Murle ont éclaté la semaine dernière et 5.000 combattants de la première ont attaqué lundi Pibor, dans l’Etat de Jonglei, frontalier du Soudan du Nord.

Les combats ont pratiquement cessé lorsque l’armée a pris le contrôle de cette localité, mais 60.000 habitants de la région se trouvent désormais dans la brousse ou cherchent à regagner leurs villages, dit-on de sources proches de l’Onu.

« Le gouvernement dit que c’est un désastre et nous ne ménageons pas nos efforts pour aller à leur rencontre », a déclaré Lise Grande, coordonnatrice humanitaire des Nations unies au Soudan du Sud, interrogée par Reuters.

« Nous concentrons notre action sur cinq sites, dont quatre ne sont accessibles que par les airs. Trois ont été entièrement détruits par le feu », a-t-elle ajouté.

Le ministre sud-soudanais de l’Information a fait état de 20 morts et de 160 blessés hospitalisés à Juba, la capitale, soulignant que le bilan des affrontements ne serait pas possible à établir tant que le personnel humanitaire n’aura pas atteint tous les sites concernés.

Médecins Sans Frontières, seule organisation humanitaire présente dans le secteur, a annoncé la semaine dernière la suspension de ses activités. Deux de ses dispensaires ont été endommagés par les combats.

 

Première publication : 07/01/2012

  • NATIONS UNIES

    L'ONU annonce une opération humanitaire au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • SOUDAN DU SUD

    Plus de 3 000 morts en une semaine dans des violences interethniques

    En savoir plus

  • SOUDAN DU SUD

    Plusieurs milliers de civils fuient les violences tribales à la frontière avec le Soudan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)