Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

Economie

Taxe Tobin : la finance française s'oppose à l'initiative isolée de Paris

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/01/2012

L'association Paris Europlace, qui représente les acteurs de la place financière française, désapprouve l'initiative du gouvernement de mettre en place une taxe sur les transactions financières alors que ses partenaires européens s'y refusent.

AFP - L'association Paris Europlace, qui représente l'ensemble des acteurs de la place financière française, a indiqué dimanche qu'elle était opposée à la mise en place d'une taxe sur les transactions financières qui serait de la seule initiative française.
              
Elle déclare dans un communiqué "son opposition à la mise en place d'une taxe sur les transactions financières qui, si elle n'était pas européenne, affaiblirait l'économie française".
              
Le président Nicolas Sarkozy a déclaré vendredi que la France n'attendrait pas que ses partenaires européens trouvent un consensus sur le sujet pour mettre en oeuvre la taxe sur les transactions financières. Il n'a toutefois pas précisé la date à laquelle elle pourrait entrer en vigueur.
              
Paris Europlace argue que la crise financière mondiale a démarré sur le marché américain, avec les dysfonctionnements du marché des "subprimes" et les risques pris par les grandes banques d’investissement anglo-saxonnes.
              
"Une taxe, sanctionnant spécifiquement l'industrie financière française, serait inappropriée", estime l'association.
              
Elle souligne que, dans les faits, cette taxe ne toucherait pas uniquement les transactions considérées comme spéculatives mais aussi les transactions réalisées par les investisseurs privés, les entreprises et les investisseurs institutionnels.
              
"Si cette taxe était appliquée seulement en France, elle entraînerait inéluctablement une délocalisation des activités concernées des banques, sociétés d'assurance et de gestion, au profit des grandes places financières mondiales, et réduirait en conséquence la maîtrise des conditions de financement de notre économie et le rôle de la place de Paris dans l'économie européenne et mondiale", conclut l'association.
              
Paris Europlace représente l'ensemble des acteurs de la place financière française: entreprises industrielles, y compris les PME, sociétés d'assurance, sociétés de gestion, banques et intermédiaires financiers. L'association est présidée par Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez.

 

Première publication : 08/01/2012

  • FINANCE

    Taxe Tobin : Sarkozy n'exclut pas de faire cavalier seul

    En savoir plus

  • FINANCES

    Paris envisage d'instaurer une taxe sur les transactions financières d'ici fin janvier

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Au G20, Sarkozy plaide en faveur d'une taxe sur les transactions financières

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)