Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Afrique

Pour les 100 ans de l'ANC, Jacob Zuma célèbre la société multiraciale

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/01/2012

Lors de son discours prononcé à Bloemfontein dans le cadre du centenaire de l'ANC, le parti au pouvoir, le président sud-africain, Jacob Zuma, a mis l'accent sur le caractère fondamental d'une société multiraciale.

AFP - Le président sud-africain Jacob Zuma a rappelé l'objectif fondamental d'une société multiraciale, où toutes les communautés vivraient en harmonie, dans un discours prononcé dimanche pour le centenaire de l'ANC, le parti dominant qu'il dirige.

"Ce n'est pas une célébration seulement pour l'ANC et ses membres, c'est une célébration joyeuse pour tous les Sud-Africains qui, avec le soutien de tout le continent (africain) et du monde entier, ont détruit l'oppression coloniale et l'apartheid pour réaliser le rêve d'une Afrique du Sud libre, démocratique, multiraciale, non sexiste et prospère", a-t-il lancé.

"La route a été longue depuis 1652, quand les colons européens sont arrivés dans ce pays", a rappelé le président lors d'un grand meeting à Bloemfontein (centre).

Mais maintenant que tous les Sud-Africains ont obtenu le droit de vote, Jacob Zuma a rappelé cet objectif d'une société multiraciale.

Il a notamment cité la Charte de la liberté, texte fondateur signé en 1955 par l'ANC et d'autres mouvements anti-apartheid: "L'Afrique du Sud appartient à tous ceux qui y vivent, Noirs et Blancs".

"Il est remarquable que ce pays ait pu connaître une lutte multiraciale contre un régime qui avait institutionnalisé le racisme", a-t-il d'ailleurs noté.

"L'ANC, une force disciplinée de gauche, avec une attention particulière pour les besoins des plus pauvres, est aussi une grande église", a-t-il souligné, notant que le parti restait ouvert à tous, des marxistes aux capitalistes en passant par les nationalistes.

"Cela a été l'une des plus grandes forces de ce glorieux mouvement!"

Jacob Zuma est ouvertement contesté par une partie de sa base, et notamment pas la Ligue de jeunesse de l'ANC, qui critique la lenteur de la transformation du pays après dix-sept ans passés au pouvoir, alors que plus du quart de la population est sans travail et que des millions de personnes vivent encore dans des bidonvilles.

Julius Malema, le président de la Ligue, attaque régulièrement les Blancs qui ont gardé l'essentiel du pouvoir économique, et réclame sans relâche nationalisation des mines et saisie des fermes exploitées par les agriculteurs blancs.

 

Première publication : 08/01/2012

  • AFRIQUE DU SUD

    L’ANC célèbre son centenaire sur fond de querelles internes

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Le chef des jeunes de l'ANC Julius Malema suspendu cinq ans par son parti

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)