Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • Ligue des champions : duel de géants entre le Real Madrid et le Bayern Munich

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

Sports

Lionel Messi décroche un troisième Ballon d’Or

©

Vidéo par Ben BARNIER

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 10/01/2012

Après 2009 et 2010, Lionel Messi, qui évolue au FC Barcelone, décroche le troisième Ballon d’Or de sa jeune carrière. À 24 ans, le génie argentin entre définitivement au panthéon du football.

L’an passé, le doublé de Lionel Messi avait surpris. L’attaquant avait ravi la prestigieuse récompense à ses deux coéquipiers du Barça Andres Iniesta et Xavi Hernandez. Les deux Espagnols avaient pourtant gagné la Coupe du Monde 2010 avec l’Espagne. Lui, était passé à côté de la sienne sous les couleurs de l’Argentine.

Mais cette saison, sa victoire est incontestable : il a remporté 47,88% des suffrages. Du haut de son 1,69 m, il a survolé le football européen. En un an - et 70 matchs - il a marqué à 59 reprises et effectué 37 passes décisives. Il a également décroché le titre honorifique de meilleur buteur de la Ligue des Champions.

Au plan collectif, 2011 a également été marqué par les succès collectifs. Avec le Barça, l’Argentin a dominé la planète football. Il a remporté la Ligue des Champions, le Mondial des clubs et la Super Coupe d’Europe. Presque toutes les compétitions domestiques sont également tombées dans son escarcelle : Championnat d’Espagne et Super Coupe d’Espagne.

Ronaldo, le virtuose solitaire

En consacrant Lionel Messi, le jury, composé des sélectionneurs et capitaines des 208 associations nationales affiliées à la Fifa et d’un collectif de journalistes, a davantage rendu hommage au chef d’orchestre qu’au soliste.

Un choix qui, cette année encore, a laissé de côté le Portugais Cristiano Ronaldo (21,6% des suffrages). Sur un plan purement individuel, pourtant, le Madrilène avait largement de quoi rivaliser avec le petit Argentin. En 2011, il a inscrit 60 buts en autant de matchs et son ratio est même supérieur en Liga (53 buts en 52 matchs). Ronaldo a logiquement fini meilleur buteur du championnat espagnol en 2011.

Mais, alors que le Barça engrange les titres, le Real Madrid est moribond. Et c’est là le principal reproche qui peut être fait au Portugais. Depuis son arrivée au club, en 2009, le club merengue n’a remporté qu’un trophée : la Coupe du Roi, en 2009. Un maigre bilan dont la conclusion est difficilement contestable : Ronaldo ne fait pas gagner le Real.

Xavi, le talent dans l’ombre

À l’inverse, Xavi Hernandez, autre challenger et coéquipier de Messi, dispose d’un palmarès collectif étoffé. Depuis plusieurs saisons, il est le maître à jouer du Barça, celui qui dicte son tempo. Mais ce fin technicien a une nouvelle fois souffert du manque d’exposition de son poste sur le terrain (9,23% des suffrages).

Au plan des statistiques individuelles, le métronome catalan a marqué à 12 reprises en 2011 et a délivré 21 passes décisives. Une carte de visite moins étoffée que celle de ses deux concurrents qui justifie en grande partie ce nouvel échec, après celui de l’an passé.

Le troisième sacre du prodige argentin Lionel Messi met une nouvelle fois en lumière la domination du football espagnol sur le continent européen. Mais l’Espagne, elle, attend toujours un successeur au dernier Ballon d’Or remporté par l’un des siens. C’était Luis Suarez, il y a quarante et un an.

 

Les distinctions remises lors du Gala de la Fifa :

Ballon d'Or 2011 : Lionel Messi (FC Barcelone).

L'équipe-type : Casillas - Alves, Piqué, Vidic, Ramos - Iniesta, Xabi Alonso, Xavi - Messi, Ronaldo, Rooney.

Meilleur entraîneur : Josep Guardiola (entraîneur du FC Barcelone).

Ballon d'Or 2011 féminin : Homare Saw (Japon).

Meilleur entraîneur de football féminin :
Norio Sasaki (sélectionneur du Japon).

Prix spécial de la Fifa : Sir Alex Ferguson (manager de Manchester United).

Prix Puskas du plus beau but de l'année : Neymar (Santos).

Prix du fair-play : Japon.

 

Première publication : 09/01/2012

  • FOOTBALL

    Lionel Messi sacré "Champion des champions" de l'année 2011

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le Clasico Real Madrid-Barcelone en chiffres

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Un "Clasico" pour le Ballon d'Or

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)