Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 10/01/2012

Russie : le photomontage comme instrument politique

Des militants pro-Kremlin tentent de décrédibiliser un opposant, la Toile réagit. Des citoyens allemands réclament la démission du président Christian Wulff. Et les autorités israéliennes mènent une campagne anti-drogue sur Facebook.

Russie : le photomontage comme instrument politique

 

Le blogueur Alexeï Navalny, figure de l’opposition russe, entretiendrait des liens d’amitié avec Boris Berezovski, milliardaire en exil recherché par la justice locale. C’est du moins ce qu’affirme, photo à l’appui, un journal distribué samedi par un groupe pro-Kremlin au festival de sculpture de glace d’Ekaterinbourg, une ville située à plus de 1400 kilomètres à l’est de Moscou.

Mais il s’avère que la photo accompagnant l’article a été retouchée. En effet, Alexeï Yushenkov, l’auteur du cliché original, s’est rapidement manifesté sur Internet. Il a publié sur son blog les photos de Navalny qui, ce jour-là, était en fait accompagné de l’homme d’affaires Mikhaïl Prokhorov, candidat à l’élection présidentielle de mars prochain.

Et une fois la supercherie révélée, de nombreuses parodies du photomontage ont immédiatement fleuri sur la Toile pour se moquer de cette pratique qui date d’un autre âge. Des images retouchées qui montrent Navalny aux côtés de Napoléon Bonaparte, d’un extra-terrestre, ou encore de Staline qui avait, lui, largement recours aux photos truquées à des fins de propagande politique.

La campagne menée par des activistes pro-Kremlin contre Navalny s’est donc finalement retournée en faveur de ce blogueur anti-corruption qui est devenu, ces dernières semaines, l’une des icônes de la contestation contre Vladimir Poutine. Une affaire qui, selon le New York Times, témoigne de la façon dont le Web et les réseaux sociaux sont en train de bouleverser la vie politique en Russie.

 

Le président allemand dans l’œil du cyclone

La colère gronde en Allemagne à l’égard du président, Christian Wulff, actuellement empêtré dans un scandale portant sur un prêt immobilier suspect. Une affaire que Wulff aurait tenté d’étouffer en faisant notamment pression sur le quotidien Bild pour qu’il n’ébruite pas les accusations émises à son encontre. Une attitude qui suscite de vives réactions dans le pays où une partie des citoyens se mobilise désormais pour obtenir sa démission.

Ainsi, comme on peut le voir sur ces images amateurs filmées samedi, plusieurs centaines de manifestants se sont réunis devant la résidence officielle du président à Berlin pour le pousser à quitter ses fonctions. Des protestataires qui, à l’image de ce qui peut se faire dans les pays arabes, avaient notamment décidé de brandir des chaussures en signe de défiance à son égard.

Une mobilisation originale qui s’est organisée en grande partie via le web et les réseaux sociaux. Une page Facebook avait ainsi été créée pour appeler les citoyens allemands à participer à la manifestation de samedi et les messages les invitant à s’équiper de chaussures pour exprimer leur mécontentement à l’égard du président s’étaient également multipliés ces derniers jours sur Twitter.

Internet a aussi permis à certains de prendre part à la mobilisation sans avoir à quitter leur domicile. Plusieurs internautes ne pouvant se rendre à Berlin samedi ont en effet posté en ligne des photos de leurs chaussures pour signifier leur colère à Christian Wulff et le pousser à démissionner au plus vite.

En attendant, même si ce rassemblement s’est déroulé dans une atmosphère bon enfant, il n’augure rien de bon pour l’avenir du président estime cet utilisateur de Twitter. Il rappelle ainsi qu’il s’agit de la première manifestation organisée contre le président dans l’histoire du pays. Une contestation inédite qui pourrait donc contraindre celui qui occupe ce poste honorifique à remettre rapidement sa démission.


Israël : campagne anti-drogue sur Facebook

Les autorités israéliennes en charge de la lutte contre la drogue ont décidé de se servir de Facebook et de sa « Timeline » pour sensibiliser les internautes aux dangers de la consommation de stupéfiants. Pour cela, un faux profil au nom d’« Adam Barack » a été créé et retrace la vie du jeune homme durant l’année 2011. Un profil en fait divisé en deux parties et qui présente à droite la vie « normale » d’Adam et à gauche sa vie « sous drogue ». Une campagne originale qui permet de mettre en images les dégâts provoqués par la prise régulière de substances illicites.


Tendance du jour sur les réseaux sociaux

« Occupy Nigeria » font partie des termes les plus populaires actuellement sur les réseaux sociaux. S’inspirant du mouvement des indignés aux Etats-Unis, de nombreux Nigérians se mobilisent en effet en ligne depuis plusieurs jours pour appeler leurs compatriotes à manifester contre la récente décision des autorités de mettre un terme aux subventions pour le carburant. Une décision qui a provoqué une hausse importante des prix du fuel dans le pays et qui suscite donc la colère des habitants bien décidés à pousser le gouvernement à faire machine arrière.

 

Video of the day

« Time is nothing » est une vidéo de 5 minutes réalisée par le photographe américain Kien Lam à l’occasion d’un tour du monde qu’il a récemment effectué et au cours duquel il a visité 17 pays. Un clip qui utilise la technique du time lapse et pour lequel plus de 6 200 clichés auront été nécessaires. Un travail très esthétique qui se présente comme une véritable invitation au voyage et qui permettra aux internautes de découvrir la beauté des paysages de la Jordanie, de l’Indonésie ou encore du Pérou sans avoir à quitter leur salon.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/09/2014 Réseaux sociaux

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

Le Brésil est secoué par de puissants mouvements sociaux depuis un an. Son économie tourne au ralenti avec une croissance quasi nulle. C’est dans ce contexte que se déroule la...

En savoir plus

22/09/2014 guerre

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

Au sommaire de cette édition : en Ukraine, des activistes appellent à participer au « Blood Bucket Challenge »; des musulmans britanniques dénoncent les actions de l’organisation...

En savoir plus

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus