Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violence au Burundi : la crainte de l'escalade

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tour d'horizon des initiatives d'aide aux migrants et réfugiés qui sont lancées en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise des migrants : L'Europe indignée, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La crise des ordures au Liban : un raz-le-bol exacerbé

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses du palais de l'Élysée

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : quelle est l'influence de l'extrême droite ?

En savoir plus

TECH 24

IFA 2015 : retour vers le futur

En savoir plus

MODE

Quand la lingerie triomphe !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec les migrants face au "rideau de fer" hongrois

En savoir plus

SPORT

Thierry Henry s'offre un but historique pour son retour à Arsenal

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/01/2012

Face à Leeds, Thierry Henry a signé son retour à l'Emirates Stadium d'un but décisif qui qualifie le club londonien en 16e de finale de la Cup. Pigiste pour deux mois, l’international français a déjà évolué à Arsenal entre 1999 et 2007.

AFP - L'attaquant français Thierry Henry, revenu à Arsenal le temps d'une pige de deux mois, a réussi un retour tonitruant chez les Gunners en marquant le but de la victoire, peu de temps après son entrée face à Leeds au 3e tour de la Coupe d'Angleterre de football, lundi, à l'Emirates Stadium.

Henry, prêté par son club américain des New York Red Bulls (MLS) en janvier et en février, est entré à la 68e minute avant de marquer dix minutes plus tard.

Dans la surface et bien servi par Alexandre Song, Henry, le "roi" d'Arsenal avec 226 buts entre 1999 et 2007, a d'abord contrôlé du pied droit avant d'effectuer un tir enroulé à ras de terre pour tromper le gardien de Leeds et de donner la victoire à Arsenal (1-0).

Henry, 34 ans, fait une pige chez les Gunners pendant la trêve hivernal du Championnat nord-américain de football.

Première publication : 09/01/2012

COMMENTAIRE(S)