Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

FRANCE

SeaFrance : la justice prononce la liquidation définitive

Vidéo par Marie NORMAND

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/01/2012

Le tribunal de commerce a rejeté le plan de cession présenté par les salariés de la compagnie de ferries et prononcé la liquidation définitive avec cessation d'activité malgré le soutien imprévu du concurrent Eurotunnel.

AFP - Le tribunal de commerce de Paris a décidé lundi de prononcer la liquidation définitive avec cessation d'activité de la compagnie transmanche SeaFrance, estimant que l'offre de reprise par la coopérative ouvrière (Scop) n'était pas "valable".

"Il n'existe aucune offre de reprise valable (...) l'activité ne peut être poursuivie", selon l'exposé oral des motifs du jugement à l'audience.

L'offre de la Scop "n'est pas très différente de la précédente" et présente "le grave inconvénient de ne pas apporter le financement nécessaire à la réalisation du plan envisagé", selon le président du tribunal.

"Le candidat chiffre lui-même les besoins pour le redémarrage de l'activité à 50 millions d'euros (...) l'activité ne peut être poursuivie du fait d'un manque de trésorerie de l'entreprise. En conséquence, le tribunal met fin à la période de maintien de l'activité de la société SeaFrance".

A la suite du soutien imprévu de l'opérateur du tunnel sous la Manche Eurotunnel apporté lundi à la Scop, les avocats des quelque 880 salariés français de SeaFrance avaient demandé un report de la décision, mais n'ont pas été suivis par le tribunal.

Un tel report n'est pas "compatible avec l'urgence de la décision à prendre", ont fait valoir les juges.

La cession d'activité de SeaFrance prononcée lundi par le tribunal de commerce de Paris est un "gâchis énorme", a réagi Maître Philippe Brun, l'un des avocats des porteurs du projet de coopérative ouvrière Scop.

"C'est un gâchis énorme, un gâchis social d'abord puisqu'il concerne le sort de 1.010 salariés, un gâchis économique également", a estimé l'avocat, en référence aux 880 salariés de SeaFrance à Calais et aux 130 de la filiale britannique, confirmant la "liquidation définitive" de SeaFrance.

Première publication : 09/01/2012

  • FRANCE

    SeaFrance: la Scop rejette les propositions de Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le gouvernement soutient le projet de reprise des salariés de SeaFrance

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)