Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à l'âge de 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

FRANCE

Prothèses PIP : des centaines de Sud-Américaines se portent partie civile

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/01/2012

Alors que 80% des prothèses mammaires PIP ont été implantées sur des femmes d'Amérique latine, des centaines de Sud-Américaines ont décidé de se porter partie civile dans l'information judiciaire ouverte à Marseille.

AFP - Des centaines de Sud-Américaines vont se porter partie civile dans l'information judiciaire pour homicide et blessures involontaires ouverte à Marseille sur les prothèses mammaires frauduleuses de l'entreprise française PIP, a annoncé à l'AFP leur avocat Me Arie Alimi.
             
Précisant que d'autres victimes potentielles, notamment au Brésil et en Colombie, pourraient suivre, Me Alimi a expliqué avoir d'ores et déjà été mandaté par un groupement de 500 victimes argentines et par une association regroupant autant de femmes vénézuéliennes, afin d'attaquer en justice dans ce scandale qui a pris des dimensions internationales.
             
Ces plaintes s'ajouteront aux quelque 2.500 qui avaient déjà été reçues à Marseille en fin de semaine dernière.
             
La lettre notifiant ces parties civiles à la juge d'instruction Annaïck Le Goff du pôle santé de Marseille sera envoyé "dans la semaine", a déclaré Me Alimi.
             
Selon lui, "80% des prothèses PIP ont été implantées en Amérique latine". En Argentine seulement, ce sont 15.000 prothèses qui auraient été implantées, dont certaines sans laisser de trace puisque les femmes payaient au noir, a expliqué Me Alimi.
             
Au Venezuela, environ 40.000 mammoplasties sont réalisées chaque année, mais aucune estimation du nombre de porteuses d'implants PIP n'a été communiquée.
             
Outre celle de PIP et de ses dirigeants, les plaignantes sud-américaines s'interrogent également sur "les éventuelles responsabilités de l'Afssaps",  l'Agence des produits de santé, "et du laboratoire allemand TÜV" Rheinland, organisme certificateur, prévient Me Alimi, qui donnera une conférence de presse mercredi à son cabinet.
             
Me Alimi a également indiqué que ses clientes se porteraient partie civile dans l'autre volet judiciaire de l'affaire, qui devrait donner lieu en 2012 à un procès devant le tribunal correctionnel de Marseille pour "tromperie aggravée" sur une marchandise.
             
Parti de France, le scandale sanitaire des prothèses PIP a pris une tournure internationale.
             
L'entreprise PIP produisait jusqu'à 100.000 prothèses par an, dont 84% partaient à l'exportation, notamment en Amérique latine, en Espagne et en Grande-Bretagne. De 400.000 à 500.000 femmes seraient porteuses d'implants PIP dans le monde.
             

 

Première publication : 10/01/2012

  • SANTÉ

    Le retrait des prothèses PIP divise les capitales européennes

    En savoir plus

  • FRANCE

    Vingt cas de cancers déclarés chez des porteuses d'implants PIP

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Prothèses mammaires : le fondateur de la société PIP dans le viseur d'Interpol

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)