Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : des enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Gaza : nouvelles tractations diplomatiques prévues samedi à Paris

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

FRANCE

Prothèses PIP : des centaines de Sud-Américaines se portent partie civile

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/01/2012

Alors que 80% des prothèses mammaires PIP ont été implantées sur des femmes d'Amérique latine, des centaines de Sud-Américaines ont décidé de se porter partie civile dans l'information judiciaire ouverte à Marseille.

AFP - Des centaines de Sud-Américaines vont se porter partie civile dans l'information judiciaire pour homicide et blessures involontaires ouverte à Marseille sur les prothèses mammaires frauduleuses de l'entreprise française PIP, a annoncé à l'AFP leur avocat Me Arie Alimi.
             
Précisant que d'autres victimes potentielles, notamment au Brésil et en Colombie, pourraient suivre, Me Alimi a expliqué avoir d'ores et déjà été mandaté par un groupement de 500 victimes argentines et par une association regroupant autant de femmes vénézuéliennes, afin d'attaquer en justice dans ce scandale qui a pris des dimensions internationales.
             
Ces plaintes s'ajouteront aux quelque 2.500 qui avaient déjà été reçues à Marseille en fin de semaine dernière.
             
La lettre notifiant ces parties civiles à la juge d'instruction Annaïck Le Goff du pôle santé de Marseille sera envoyé "dans la semaine", a déclaré Me Alimi.
             
Selon lui, "80% des prothèses PIP ont été implantées en Amérique latine". En Argentine seulement, ce sont 15.000 prothèses qui auraient été implantées, dont certaines sans laisser de trace puisque les femmes payaient au noir, a expliqué Me Alimi.
             
Au Venezuela, environ 40.000 mammoplasties sont réalisées chaque année, mais aucune estimation du nombre de porteuses d'implants PIP n'a été communiquée.
             
Outre celle de PIP et de ses dirigeants, les plaignantes sud-américaines s'interrogent également sur "les éventuelles responsabilités de l'Afssaps",  l'Agence des produits de santé, "et du laboratoire allemand TÜV" Rheinland, organisme certificateur, prévient Me Alimi, qui donnera une conférence de presse mercredi à son cabinet.
             
Me Alimi a également indiqué que ses clientes se porteraient partie civile dans l'autre volet judiciaire de l'affaire, qui devrait donner lieu en 2012 à un procès devant le tribunal correctionnel de Marseille pour "tromperie aggravée" sur une marchandise.
             
Parti de France, le scandale sanitaire des prothèses PIP a pris une tournure internationale.
             
L'entreprise PIP produisait jusqu'à 100.000 prothèses par an, dont 84% partaient à l'exportation, notamment en Amérique latine, en Espagne et en Grande-Bretagne. De 400.000 à 500.000 femmes seraient porteuses d'implants PIP dans le monde.
             

 

Première publication : 10/01/2012

  • SANTÉ

    Le retrait des prothèses PIP divise les capitales européennes

    En savoir plus

  • FRANCE

    Vingt cas de cancers déclarés chez des porteuses d'implants PIP

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Prothèses mammaires : le fondateur de la société PIP dans le viseur d'Interpol

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)