Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon Blatter

    En savoir plus

  • L'ex-otage Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

Amériques

La guérilla des FARC se dit prête à renouer le dialogue

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/01/2012

Rodrigo Londono, alias "Timochenko", nouveau chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie, a annoncé dans un communiqué vouloir entamer des négociations avec le président Juan Manuel Santos. Les premières depuis dix ans.

AFP - La guérilla des Farc s'est déclarée prête au dialogue avec le président colombien, Juan Manuel Santos, dans un communiqué, signé par son nouveau chef, Timoleon "Timochenko" Jiménez, et transmis lundi sur son site internet (www.farc-ep.co).

Il y a des sujets dont "nous aimerions parler à une éventuelle table de négociations", affirme le communiqué citant notamment les privatisations, la liberté absolue du commerce et de l'investissement, les atteintes à l'environnement.

"Timochenko" ne donne pas plus de détails sur sa proposition au président colombien et demande "de reprendre l'ordre du jour d'"El Caguán", en référence au dernier dialogue de paix entre les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie, marxistes) et le gouvernement colombien, alors dirigé par le président Andres Pastrana, qui avait échoué il y a près d'une décennie.

Le conflit en Colombie "n'aura pas de solution tant que nos voix ne seront pas entendues", affirme le dirigeant des FARC, la guérilla la plus ancienne d'Amérique latine, avec près de cinquante ans de lutte armée. "Timochenko", dont le véritable nom est Rodrigo Londono, a été nommé chef des Farc le 5 novembre 2011, un jour après la mort de son prédécesseur, Alfonso Cano, abattu lors d'une opération militaire.

Après la mort de ce dernier, l'actuel président colombien Juan Manuel Santos avait lancé un appel au dialogue aux Farc.

La Colombie est victime depuis près de 50 ans d'un conflit armé impliquant deux guérillas d'extrême gauche (les Farc, la plus importante, et l'ELN, Armée de libération nationale), des milices paramilitaires d'extrême droite, l'armée et par moments des bandes de narcotrafiquants. La guérilla des Farc, fondée en 1964, compterait encore entre 8.000 et 11.000 combattants, selon les estimations.

Les Farc restent actives sur une grande partie du territoire colombien et ont tué en 2010 488 membres de l'armée et la police colombienne, selon des données officielles.

Première publication : 10/01/2012

  • COLOMBIE

    Les Farc choisissent Timoleon Jimenez, alias Timochenko, à la tête du mouvement

    En savoir plus

  • COLOMBIE

    Les Farc promettent de poursuivre la lutte après la mort de leur chef Cano

    En savoir plus

  • COLOMBIE

    Quatre otages de la guérilla des Farc assassinés

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)