Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

Economie

Free propose deux forfaits, "les moins chers du marché" selon Xavier Niel

Vidéo par Sammy BERRAHMOUN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/01/2012

Après des semaines de suspense, Xavier Niel, fondateur de Free, a dévoilé ce mardi son offre de téléphonie mobile, censée "diviser par deux la facture des Français", avec un forfait "social" à 2 euros et une offre à 19,99 euros par mois.

AFP - Free, quatrième opérateur à avoir décroché une licence de téléphonie mobile en France, a dévoilé un forfait unique à 19,99 euros, commercialisé dès ce mardi, présenté comme le moins cher du marché par Xavier Niel, PDG de la maison-mère Iliad, lors d'une conférence de presse.

Cette offre qualifiée d'"idéale, simple et limpide", propose un abonnement sans engagement, avec l'internet illimité depuis son mobile plafonné à 3 gigaoctets, les appels illimités vers 40 destinations ainsi que les SMS et MMS illimités.

Free a également proposé une offre dite "sociale", en référence au système mis en place par le gouvernement, mais qui sera accessible à toute personne sans condition de ressources. Pour 2 euros par mois, ce forfait donne accès à 60 minutes de communication et à 60 SMS par mois.

Ces offres sont commercialisées dès ce mardi, et sont "limitées aux trois premiers millions d'abonnés", a précisé le patron de Free, dont les offres triple-play comptent 4,8 millions d'abonnés.

Pour tous les abonnés à sa FreeBox - télévision, téléphonie fixe et internet -, le forfait unique sera commercialisé à 15,99 euros au lieu de 19,99, et le forfait "social" sera gratuit.

"Le 10 janvier, c'est votre libération, la fin du carcan dans lequel vous avez été enfermés ces quinze dernières années", s'est vanté Xavier Niel, en référence à sa promesse récurrente de diviser par deux la facture mobile des Français.

"On vous presse comme des citrons, vous êtes des vaches à lait! On en a marre de se faire embrouiller et ras-le-bol de se faire arnaquer avec les prix les plus élevés d'Europe", a martelé le PDG d'Iliad.

"Nous avons décidé de faire un forfait à un prix accessible à tout le monde. Le forfait à 19,99 euros par mois est 4,3 fois moins cher que ce que propose SFR ou 2,5 fois moins cher que ce que propose Sosh", l'offre low-cost d'Orange, pour des prestations équivalentes, a-t-il affirmé.

Concernant le forfait dit "social", Xavier Niel n'a pas été tendre avec l'Etat ni avec les opérateurs proposant une offre comparable, fondée sur les conditions fixées par le gouvernement et prévoyant un minimum de 40 minutes de communication mobile et 40 SMS pour moins de dix euros, la qualifiant "d'arnaque".

"Ce forfait est destiné aux personnes qui n'ont pas les moyens, qui sont au RSA ou pas, et sur la tête desquels les autres opérateurs ont tapé de manière scandaleuse", a déclaré Xavier Niel.
 

Première publication : 10/01/2012

COMMENTAIRE(S)