Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le chef du Pentagone condamne la profanation de cadavres de Taliban

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/01/2012

La vidéo montrant quatre hommes présentés comme des soldats américains urinant sur trois cadavres de Taliban en Afghanistan, suscite l'ire du secrétaire à la Défense, Leon Panetta, pour qui les coupables seront "tenus responsables de leurs actes".

AFP - Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta a jugé jeudi "absolument lamentable" le comportement de quatre hommes présentés comme des Marines américains urinant sur des cadavres en Afghanistan dans une vidéo diffusée sur internet.

"J'ai vu les images et je trouve le comportement (de ces hommes, ndlr) absolument lamentable", affirme dans un communiqué le chef du Pentagone, qui dit avoir demandé au corps des Marines et au commandant des forces internationales en Afghanistan, le général américain John Allen, de mener une enquête "immédiate et approfondie" sur cette affaire.

"Ce comportement est totalement inapproprié de la part de membres de l'armée des Etats-Unis et ne reflète en aucun cas les critères et les valeurs que nos forces armées font le serment de respecter", a-t-il ajouté.

"Les personnes qui ont eu un tel comportement seront tenus pleinement responsables de leurs actes", a-t-il précisé.

Une vidéo diffusée sur internet montrant quatre soldats en uniforme américain urinant sur des cadavres de talibans présumés a soulevé un vent d'indignation jeudi en Afghanistan, suscitant des condamnations de l'Otan, des talibans et de la présidence afghane.

"La vidéo n'entravera pas les négociations de paix"

Le scandale de la vidéo montrant quatre militaires en uniforme américain en train d'uriner sur trois cadavres de rebelles afghans présumés n'entravera pas les négociations de paix, a affirmé jeudi à l'AFP un porte-parole des Taliban.

"Nous n'en sommes qu'à une phase initiale au Qatar. En ce moment, il s'agit surtout d'échange de prisonniers (enfermés à Guantanamo, ndlr). Je ne crois pas que ce nouveau problème affectera les négociations" avec les États-Unis, contre qui les Taliban se battent depuis dix ans, a expliqué Zabiullah Mujahid.

Le président Hamid Karzaï s'est dit "profondément dérangé" et a fermement condamné dans un communiqué cette "vidéo montrant la profanation des corps de trois afghans par des soldats américains". Dénonçant un acte "simplement inhumain", il a demandé au gouvernement américain "d'appliquer la punition la plus sévère à quiconque est déclaré coupable de ce crime".

La force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a dénoncé un "acte irrespectueux et inexplicable" et "un comportement qui "déshonore les sacrifices et les valeurs centrales de chaque membre représentant les cinquante nations" qui la composent. L'Isaf "condamne fermement" ces actions "apparemment commises par un petit groupe d'individus américains" qui "vraisemblablement ne servent plus en Afghanistan".

Les rebelles talibans ont, eux aussi, "condamné" les actions des quatre protagonistes, dénonçant un "acte barbare" et "sauvage". "Sur les dix dernières années, il y a eu des centaines d'actes similaires qui n'ont pas été révélés", a lancé un de leurs porte-parole, Zabiullah Mujahed.

 

Première publication : 12/01/2012

  • AFGHANISTAN

    Des soldats américains accusés d'avoir profané des cadavres de Taliban

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    "L'ouverture d'un bureau politique des Taliban à Doha peut résoudre la question afghane"

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les Taliban font un premier pas vers des négociations de paix

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)