Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le chef du Pentagone condamne la profanation de cadavres de Taliban

©

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/01/2012

La vidéo montrant quatre hommes présentés comme des soldats américains urinant sur trois cadavres de Taliban en Afghanistan, suscite l'ire du secrétaire à la Défense, Leon Panetta, pour qui les coupables seront "tenus responsables de leurs actes".

AFP - Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta a jugé jeudi "absolument lamentable" le comportement de quatre hommes présentés comme des Marines américains urinant sur des cadavres en Afghanistan dans une vidéo diffusée sur internet.

"J'ai vu les images et je trouve le comportement (de ces hommes, ndlr) absolument lamentable", affirme dans un communiqué le chef du Pentagone, qui dit avoir demandé au corps des Marines et au commandant des forces internationales en Afghanistan, le général américain John Allen, de mener une enquête "immédiate et approfondie" sur cette affaire.

"Ce comportement est totalement inapproprié de la part de membres de l'armée des Etats-Unis et ne reflète en aucun cas les critères et les valeurs que nos forces armées font le serment de respecter", a-t-il ajouté.

"Les personnes qui ont eu un tel comportement seront tenus pleinement responsables de leurs actes", a-t-il précisé.

Une vidéo diffusée sur internet montrant quatre soldats en uniforme américain urinant sur des cadavres de talibans présumés a soulevé un vent d'indignation jeudi en Afghanistan, suscitant des condamnations de l'Otan, des talibans et de la présidence afghane.

"La vidéo n'entravera pas les négociations de paix"

Le scandale de la vidéo montrant quatre militaires en uniforme américain en train d'uriner sur trois cadavres de rebelles afghans présumés n'entravera pas les négociations de paix, a affirmé jeudi à l'AFP un porte-parole des Taliban.

"Nous n'en sommes qu'à une phase initiale au Qatar. En ce moment, il s'agit surtout d'échange de prisonniers (enfermés à Guantanamo, ndlr). Je ne crois pas que ce nouveau problème affectera les négociations" avec les États-Unis, contre qui les Taliban se battent depuis dix ans, a expliqué Zabiullah Mujahid.

Le président Hamid Karzaï s'est dit "profondément dérangé" et a fermement condamné dans un communiqué cette "vidéo montrant la profanation des corps de trois afghans par des soldats américains". Dénonçant un acte "simplement inhumain", il a demandé au gouvernement américain "d'appliquer la punition la plus sévère à quiconque est déclaré coupable de ce crime".

La force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a dénoncé un "acte irrespectueux et inexplicable" et "un comportement qui "déshonore les sacrifices et les valeurs centrales de chaque membre représentant les cinquante nations" qui la composent. L'Isaf "condamne fermement" ces actions "apparemment commises par un petit groupe d'individus américains" qui "vraisemblablement ne servent plus en Afghanistan".

Les rebelles talibans ont, eux aussi, "condamné" les actions des quatre protagonistes, dénonçant un "acte barbare" et "sauvage". "Sur les dix dernières années, il y a eu des centaines d'actes similaires qui n'ont pas été révélés", a lancé un de leurs porte-parole, Zabiullah Mujahed.

 

Première publication : 12/01/2012

  • AFGHANISTAN

    Des soldats américains accusés d'avoir profané des cadavres de Taliban

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    "L'ouverture d'un bureau politique des Taliban à Doha peut résoudre la question afghane"

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les Taliban font un premier pas vers des négociations de paix

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)