Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

SUR LE NET

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • Le siège du parti de l'ex-président Gbagbo mis à sac

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

asie

Kim Jong-il va être embaumé et exposé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/01/2012

Le régime a annoncé ce jeudi que la dépouille du dirigeant nord-coréen, décédé le 17 décembre 2011, sera exposée dans un immense mausolée à Pyongyang, qu'une statue le représentant sera édifiée et que des portraits seront érigés dans tout le pays.

AFP - Le corps du défunt dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il va être embaumé et exposé dans un immense mausolée de Pyongyang où repose déjà la dépouille de son père, Kim Il-Sung, et des monuments à sa gloire seront érigés aux quatre coins du pays, a annoncé jeudi le régime.

Kim Jong-Il, qui dirigeait la Corée du Nord d'une main de fer depuis la mort de son père en 1994, est décédé d'une crise cardiaque le 17 décembre à l'âge de 69 ans. Son fils cadet Kim Jong-Un a été désigné pour lui succéder.

Kim Jong-Il a reçu des obsèques nationales grandioses le 28 décembre à Pyongyang.



Son corps sera exposé au mausolée Kumsusan dans la capitale. Une statue le représentant sera édifiée dans un lieu non précisé, et des portraits de lui souriant ainsi que "des tours (dédiées) à son immortalité" seront dressés un peu partout dans le pays, selon l'agence de presse officielle KCNA.

Le jour de son anniversaire, le 16 février, est décrété "Jour de l'Etoile Brillante", conformément à une décision du bureau politique du comité central du parti.

Le jour-anniversaire de la naissance de Kim Il-Sung, le 15 avril, est le "Jour du Soleil".

Le Parti des Travailleurs, parti unique de la seule dynastie communiste au monde, a accordé au défunt dirigeant le titre de "dirigeant éternel" tandis que son père, fondateur de la Corée du Nord communiste, jouit du titre de "président éternel".

Quant à Kim Jong-Un, il a été présenté comme le "leader suprême du parti, de l'armée et du peuple".
 

Première publication : 12/01/2012

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang gardera la même ligne politique sous Kim Jong-un

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Aux obsèques de Kim Jong-il, des pleurs "sincères" et une "prise de pouvoir"

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Kim Jong-un intronisé "leader suprême" de Corée du Nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)