Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

FRANCE

Selon un sondage, le tiers des Français soutient les idées du Front national

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/01/2012

Sur un échantillon de 1 000 Français, le pourcentage des personnes "d'accord" avec les idées du Front national atteint 31 %. Néanmoins, deux électeurs sur trois ne souhaitent pas la présence de Marine Le Pen au second tour.

AFP - Les deux tiers des Français ne souhaitent pas la présence de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, la moitié d'entre eux considérant qu'elle n'y figurera pas, selon un baromètre TNS-Sofres pour Le Monde/Canal+/France Info diffusé jeudi.

Par ailleurs, 31% des Français se disent d'accord avec les idées du Front national, en hausse de 9 points par rapport à un précédent baromètre réalisé en janvier 2011, un record depuis sa création en novembre 1984.

A la question "souhaitez-vous que Marine Le Pen soit présente au second tour de l’élection présidentielle?", 67% des personnes interrogées répondent "non", contre 26% "oui", et 7% sont sans opinion.

Près de la moitié d'entre elles, 49%, disent que Marine Le Pen ne sera pas présente au second tour, 36% considèrent qu'elle y sera, et 15% sont sans opinion.

Marine Le Pen est considérée comme "plutôt la représentante d'une extrême droite nationaliste et xénophobe" pour 45% des répondants, en baisse de un point par rapport à janvier 2011 (46%), et pour 41% comme "plutôt la représentante d'une droite patriote attachée aux valeurs traditionnelles" (+4 points).

Si le pourcentage des personnes "d'accord" avec les idées du Front national (31%) atteignent un record, celui de celles qui sont en "désaccord" n'a jamais été aussi bas, 62%, en baisse de 10% en un an.

Onze pour cent des personnes interrogées "adhérent aux constats que (Marine Le Pen) exprime et adhérent aux solutions qu'elle propose" (+4 points en un an), 33% "adhérent aux constats, mais n'adhérent pas" à ses solutions (+1 point), et 47% "n'adhérent ni aux constats, ni aux solutions" (+9%).

Elles sont 40% à approuver ses prises de position sur "la défense des valeurs traditionnelles", 35% celles sur "la sécurité et la justice", 27% "les critiques contre la classe politique" et "les critiques contre Nicolas Sarkozy et la classe politique", 25% celles sur "les immigrés" et celles sur "la situation en Europe", 24% sur les impôts.

Par ailleurs, 53% des répondants (moins 3 points sur un an) estiment que le Front national "représente un danger pour la démocratie" contre 39% (-2 points) qui considèrent qu'"il ne représente aucun danger" et 8% sans opinion (+1).

Pour 31% d'entre eux, "c'est un parti qui a la capacité de participer à un gouvernement" (+6 points) tandis que 57% estiment que "c'est seulement un parti qui a vocation à rassembler les votes d'opposition" (-5).

Interrogés sur l'attitude de l'UMP vis-à-vis du FN, 25% des Français répondent qu'il doit "le combattre" (+1 point), 28% qu'il doit "refuser tout accord politique avec lui sans le combattre" (-5), 24% qu'il doit "faire des alliances électorales avec lui selon les circonstances" (+2), 8% qu'il doit "le traiter désormais comme un allié en passant avec lui une alliance électorale globale" (-1) et 15% sont sans opinion (+3).

Enquête réalisée du 6 au 9 janvier en face à face auprès d'un échantillon de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus, représentatif de la population française (méthode des quotas).

Première publication : 12/01/2012

  • FRANCE

    Le Front national tente de se réapproprier Jeanne d'Arc

    En savoir plus

  • FRANCE

    Immigration : l’UMP chasse sur les terres du FN

    En savoir plus

  • FRANCE

    Marine Le Pen profite de ses "Journées d'été" pour relancer sa campagne présidentielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)