Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

FRANCE

François Baroin confirme la perte du triple A français

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/01/2012

Le ministre français de l'Économie et des Finances confirme que l'agence de notation Standard & Poor's allait dégrader d'un cran la note souveraine de la France. Il n'y aura "pas de nouveau plan de rigueur", a-t-il toutefois assuré.

AFP - La France a perdu son "triple A", la meilleure note financière possible qui a été abaissée d'un cran à "AA+" par l'agence d'évaluation Standard & Poor's, a annoncé vendredi soir le ministre des Finances François Baroin.

"Ce n'est pas une bonne nouvelle" mais ce n'est "naturellement pas une catastrophe", a-t-il estimé sur France 2.

"Il faut relativiser, il faut garder beaucoup de sang-froid et ne pas faire de la politique là-dessus. (...) Ce ne sont pas les agences de notation qui font la politique de la France", a-t-il encore dit.

"C'est comme si vous demandiez à un élève qui a eu 20 sur 20 pendant très longtemps et qui passe à 19 si c'est une catastrophe", a fait valoir François Baroin pour qui la France conserve une "excellente notation".

Selon le ministre de l'Economie, S&P, "dans les attendus" de sa décision, souligne "clairement que c'est la gouvernance et l'instabilité de la zone euro" qui sont en cause et non "les réformes de structure qui sont engagées et qui sont au contraire saluées, (...) ni les questions budgétaires".

"C'est clairement l'équilibre général d'une zone monétaire qui n'est pas optimal" qui est à l'origine de la décision de l'agence, a-t-il insisté.

Le ministre a par ailleurs annoncé qu'en dépit de cette dégradation, il n'y aurait "pas de nouveau plan de rigueur (en France) car ce n'est pas une question de rigueur budgétaire".

Première publication : 13/01/2012

  • FRANCE

    L'austérité pour tous afin de sauver le triple A

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La France doit-elle continuer à courir après son AAA ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)