Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Alain Duhamel signe "Une histoire personnelle de la Ve République"

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

#ActuElles

Le vin a-t-il un sexe ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : la francophonie à la traîne !

En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

FRANCE

François Baroin confirme la perte du triple A français

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/01/2012

Le ministre français de l'Économie et des Finances confirme que l'agence de notation Standard & Poor's allait dégrader d'un cran la note souveraine de la France. Il n'y aura "pas de nouveau plan de rigueur", a-t-il toutefois assuré.

AFP - La France a perdu son "triple A", la meilleure note financière possible qui a été abaissée d'un cran à "AA+" par l'agence d'évaluation Standard & Poor's, a annoncé vendredi soir le ministre des Finances François Baroin.

"Ce n'est pas une bonne nouvelle" mais ce n'est "naturellement pas une catastrophe", a-t-il estimé sur France 2.

"Il faut relativiser, il faut garder beaucoup de sang-froid et ne pas faire de la politique là-dessus. (...) Ce ne sont pas les agences de notation qui font la politique de la France", a-t-il encore dit.

"C'est comme si vous demandiez à un élève qui a eu 20 sur 20 pendant très longtemps et qui passe à 19 si c'est une catastrophe", a fait valoir François Baroin pour qui la France conserve une "excellente notation".

Selon le ministre de l'Economie, S&P, "dans les attendus" de sa décision, souligne "clairement que c'est la gouvernance et l'instabilité de la zone euro" qui sont en cause et non "les réformes de structure qui sont engagées et qui sont au contraire saluées, (...) ni les questions budgétaires".

"C'est clairement l'équilibre général d'une zone monétaire qui n'est pas optimal" qui est à l'origine de la décision de l'agence, a-t-il insisté.

Le ministre a par ailleurs annoncé qu'en dépit de cette dégradation, il n'y aurait "pas de nouveau plan de rigueur (en France) car ce n'est pas une question de rigueur budgétaire".

Première publication : 13/01/2012

  • FRANCE

    L'austérité pour tous afin de sauver le triple A

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La France doit-elle continuer à courir après son AAA ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)