Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Afrique

Des élections générales sont prévues en 2013

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/01/2012

La Haute Cour de justice kényane a déclaré que des élections générales se tiendront "dans les 60 jours suivant le 15 janvier 2013", date de fin de l'actuelle législature. À moins que le pouvoir en place ne décide de dissoudre l'Assemblée nationale.

AFP - Les prochaines élections générales au Kenya se tiendront d'ici à la mi-mars 2013, sauf si l'actuel gouvernement de coalition décide de s'autodissoudre auparavant, a décidé vendredi la Haute Cour de justice.

La juridiction devait interpréter des clauses a priori contradictoires de la Constitution, décider de la date de convocation de nouvelles élections et de la fin de l'actuel pouvoir de coalition, issue du précédent scrutin contesté de décembre 2007.

Les prochaines élections au Kenya suscitent beaucoup d'attente et d'inquiétudes, après les violences sans précédent qui avaient suivi la réélection très contestée du président sortant Mwai Kibaki en décembre 2007.

1.133 personnes ont été tuées, 3.561 personnes blessées et 663.921 personnes déplacées lors de ces violences, selon un bilan officiel, avant la laborieuse constitution d'un gouvernement de coalition réunissant les partisans de M. Kibaki et ceux de son adversaire malheureux, Raila Odinga, alors nommé Premier ministre.

La Haute Cour a décidé que les prochaines élections générales se tiendraient "dans les soixante jours suivant le 15 janvier 2013", date de la fin de l'actuelle législature, a déclaré le juge Isaac Lenaola.



A moins, a ajouté le juge Lenaola, "d'un accord écrit entre le président et le Premier ministre" portant dissolution de l'Assemblée nationale dès 2012. Cette clause empêche ainsi toute action unilatérale d'un des deux camps de la coalition, qui serait susceptible de ranimer les tensions.

A la suite des violences de fin 2007 et début 2008, la Cour pénale internationale a engagé des poursuites contre six Kényans, dont deux candidats à l'élection présidentielle, le vice-Premier ministre kenyan Uhuru Kenyatta et l'ancien ministre William Ruto.

Première publication : 13/01/2012

  • KENYA

    La CPI dévoile les noms des responsables présumés des violences post-électorales

    En savoir plus

  • KENYA

    La CPI ouvre une enquête sur les violences post-électorales de 2007

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)