Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Passer l'arme à droite"

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Obama envoie 350 soldats supplémentaires en Irak

    En savoir plus

  • "Le monde est en train de perdre la bataille contre Ebola", s'alarme MSF

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Le chef des Shebab somaliens visé par un raid américain

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

Moyen-orient

"Il faut laisser une chance à Assad", selon l’archevêque catholique d'Alep

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/01/2012

Jean-Clément Jeanbart, archevêque catholique d'Alep en Syrie, clarifie pour FRANCE 24 sa position vis-à-vis de l'homme fort de Damas, Bachar al-Assad. Selon le religieux, le président alaouite est un homme "loyal et sincère".

Il croit en la loyauté du président syrien Bachar al-Assad. L’archevêque catholique d’Alep Jean-Clément Jeanbart, interrogé à l’antenne de France 24, pèse ses mots avant de répéter : "Le président syrien est un homme loyal et sincère, je le connais bien."

En ces sombres heures de répression dans le pays, la phrase est lourde de sens. Et pourtant, Mgr Jeanbart assume ses propos sans sourciller. Pour le religieux, soutenir l'homme fort de Damas et condamner les violences n’est pas incompatible. "Entendons-nous bien, je ne nie pas les violences qui se déroulent dans le pays. La répression, les morts, tout cela est insupportable. Mais malgré tout, il faut laisser une chance au président de mener ses réformes pour sortir le pays de l’impasse", développe-t-il. L’archevêque redoute les conséquences religieuses d’un renversement du régime. "Nous, les chrétiens, avons peur. Nous redoutons non seulement une guerre civile mais aussi la domination des salafistes, des fondamentalistes."

Depuis le début du soulèvement, les quelque deux millions de chrétiens qui vivent en Syrie (environ 10 % de la population) se sont tenus à l'écart des manifestations, constituées d'une écrasante majorité de sunnites. Leur crainte : voir se reproduire un scénario irakien, avec son lot d'attentats meurtriers poussant les chrétiens à l'exil.

"Assad tiendra ses promesses"

Le vrai problème de la Syrie, estime Mgr Jeanbart, n’est pas "la dictature du président alaouite mais la dictature du parti Baas", la formation politique de Bachar al-Assad qui dirige le pays d’une main de fer depuis 1963. "Ce régime est dictatorial, il n’avance pas. Il y a du bon et du mauvais dans ce parti, mais aujourd’hui, le mauvais a pris le dessus." L’archevêque insiste également sur la popularité dont bénéficie le numéro un syrien dans son pays. "Les chaînes de télévision ne montrent que les manifestations anti-régime, elles existent, je ne le nie pas, mais je peux vous affirmer que des mobilisations pro-Assad ont également lieu, et elles réunissent quotidiennement des centaines de milliers de personnes."

Pour sortir de la crise, l'ecclésiastique implore le peuple syrien d’accorder un délai à Bachar al-Assad. "Il a promis la tenue d’un référendum sur une nouvelle Constitution en mars, laissons-le travailler", insiste-t-il avant de conclure sur une déconcertante note d’optimisme : "J’attends, comme tout le monde, que le président tienne ses promesses. Et je crois qu’il les tiendra."

Première publication : 13/01/2012

  • SYRIE

    Des milliers de Syriens dans la rue pour soutenir les soldats déserteurs

    En savoir plus

  • SYRIE

    Deux observateurs de la Ligue arabe mettent un terme à leur mission

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le soulèvement met les chrétiens de Syrie dans une position ambiguë

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)