Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Orchestre national de Barbès : le collectif survolté joue sa "Dame de coeur"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

Afrique

Mohamed El-Baradei ne sera pas candidat à la présidentielle

©

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/01/2012

"Ma conscience ne me permet pas de présenter ma candidature à la présidence [...] tant qu'il n'y a pas de véritable démocratie", a annoncé Mohamed El-Baradei, qui déplore que le pouvoir soit toujours aux mains de l'armée.

AFP - Mohamed El-Baradei, ancien chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a annoncé samedi, dans un communiqué, qu'il ne serait pas candidat à l'élection présidentielle en Egypte.

"Ma conscience ne me permet pas de présenter ma candidature à la présidence ou à tout autre poste officiel tant qu'il n'y a pas de véritable démocratie", a-t-il affirmé, ajoutant que "l'ancien régime n'est pas tombé" en allusion à la chute en février dernier du président Hosni Moubarak sous la pression de la rue.

Le pouvoir est depuis aux mains du Conseil suprême des forces armées (CSFA), dirigé par le maréchal Hussein Tantaoui, qui fut pendant vingt ans ministre de la Défense de M. Moubarak.

L'armée a promis de rendre le pouvoir aux civils à l'issue d'une élection présidentielle prévue au plus tard fin juin, mais nombre d'Egyptiens l'accusent de vouloir préserver ses privilèges et continuer d'influencer la vie politique.

"Nous avons tous le sentiment que l'ancien régime n'est pas tombé", ajoute M. ElBaradei, prix Nobel de la Paix en 2005, dans son communiqué. "Les capitaines du navire (...) continuent de naviguer dans les mêmes eaux qu'autrefois, comme si la révolution n'avait pas eu lieu".

M. ElBaradei était revenu en Egypte en 2010 après une longue carrière internationale pour se placer résolument dans l'opposition à M. Moubarak.

Depuis la chute de ce dernier, il est devenu une des figures les plus en vue de la mouvance libérale et laïque, favorable à l'instauration d'un système politique démocratique.

Cette tendance a toutefois été largement battue aux élections législatives qui viennent de se clore, marquées selon des résultats provisoires par une forte domination des islamistes de toutes tendances, qui remporteraient quelque 70% des sièges de députés.

 

Première publication : 14/01/2012

  • ÉGYPTE

    Les islamistes triomphent aux législatives et dialoguent avec les États-Unis

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les Égyptiens aux urnes pour la dernière phase des élections de la Chambre basse

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Peine capitale requise contre l'ancien président Hosni Moubarak

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)