Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama envoyent 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

Afrique

Mohamed El-Baradei ne sera pas candidat à la présidentielle

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/01/2012

"Ma conscience ne me permet pas de présenter ma candidature à la présidence [...] tant qu'il n'y a pas de véritable démocratie", a annoncé Mohamed El-Baradei, qui déplore que le pouvoir soit toujours aux mains de l'armée.

AFP - Mohamed El-Baradei, ancien chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a annoncé samedi, dans un communiqué, qu'il ne serait pas candidat à l'élection présidentielle en Egypte.

"Ma conscience ne me permet pas de présenter ma candidature à la présidence ou à tout autre poste officiel tant qu'il n'y a pas de véritable démocratie", a-t-il affirmé, ajoutant que "l'ancien régime n'est pas tombé" en allusion à la chute en février dernier du président Hosni Moubarak sous la pression de la rue.

Le pouvoir est depuis aux mains du Conseil suprême des forces armées (CSFA), dirigé par le maréchal Hussein Tantaoui, qui fut pendant vingt ans ministre de la Défense de M. Moubarak.

L'armée a promis de rendre le pouvoir aux civils à l'issue d'une élection présidentielle prévue au plus tard fin juin, mais nombre d'Egyptiens l'accusent de vouloir préserver ses privilèges et continuer d'influencer la vie politique.

"Nous avons tous le sentiment que l'ancien régime n'est pas tombé", ajoute M. ElBaradei, prix Nobel de la Paix en 2005, dans son communiqué. "Les capitaines du navire (...) continuent de naviguer dans les mêmes eaux qu'autrefois, comme si la révolution n'avait pas eu lieu".

M. ElBaradei était revenu en Egypte en 2010 après une longue carrière internationale pour se placer résolument dans l'opposition à M. Moubarak.

Depuis la chute de ce dernier, il est devenu une des figures les plus en vue de la mouvance libérale et laïque, favorable à l'instauration d'un système politique démocratique.

Cette tendance a toutefois été largement battue aux élections législatives qui viennent de se clore, marquées selon des résultats provisoires par une forte domination des islamistes de toutes tendances, qui remporteraient quelque 70% des sièges de députés.

 

Première publication : 14/01/2012

  • ÉGYPTE

    Les islamistes triomphent aux législatives et dialoguent avec les États-Unis

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les Égyptiens aux urnes pour la dernière phase des élections de la Chambre basse

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Peine capitale requise contre l'ancien président Hosni Moubarak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)