Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : des enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

EUROPE

Le commandant du paquebot de luxe qui a fait naufrage a été incarcéré

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/01/2012

Le commandant du paquebot qui a fait naufrage dans la nuit de vendredi à samedi au large de la Toscane a été incarcéré. Trois personnes ont péri dans l'accident, dont deux Français.

AFP - Le parquet de Grossetto a annoncé l'incarcération du commandant du navire de croisière Costa Concordia, Francesco Schettino, après le naufrage du paquebot dans la nuit de vendredi à samedi, près de l'île du Giglio, selon l'agence italienne Ansa.

La décision a été prise au terme d'un interrogatoire de plusieurs heures du commandant. Celui-ci, interviewé par la télévision en continu Tgcom24 (groupe Mediaset), avait auparavant affirmé "avoir heurté un éperon rocheux" qui ne figurait pas sur ses cartes nautiques.

"Alors que nous naviguions en rythme de croisière, nous avons heurté un éperon rocheux. Selon la carte nautique, il y aurait dû avoir suffisamment d'eau en-dessous de nous", s'était défendu le commandant Francesco Schettino à l'antenne de Tgcom24.

Deux Français meurent dans le naufrage

Les trois personnes mortes apparemment par noyade dans le naufrage dans la nuit de vendredi à samedi d'un navire de croisière près de l'île toscane du Giglio, sont deux touristes français et un membre d'équipage péruvien, a indiqué l'agence Ansa, citant la justice locale.

Les corps de ces trois personnes se trouvent à la morgue d'Orbetello, ville située en face de l'île du Giglio, et le parquet a décidé leur autopsie, selon les autorités. Le préfet de la zone a donné un bilan de "trois morts certifiés", sans exclure des disparus. Des sources sanitaires ont aussi comptabilisé une quarantaine de blessés dont deux graves.
 



Un des dirigeants de la compagnie armatrice du Costa Concordia avait pour sa part nié devant des journalistes que le bateau ait dévié de sa trajectoire normale.

"Il n'est pas correct de dire que le bateau était en dehors de sa route" habituelle, avait déclaré Gianni Onorato, directeur général de Costa Crociere (Croisières Costa), interrogé dans le port de Santo Stefano pour savoir pourquoi le bateau se trouvait si près de l'île du Giglio.

Pour M. Onorato, la seule chose certaine c'est que "le navire a heurté un rocher" et ensuite l'évacuation du bateau a été rendue plus difficile par l'inclinaison soudaine du navire, d'abord penché à 20 degrés et maintenant à 80, et donc presque couché sur le flanc.

Giorgio Fanculli, le seul journaliste de l'île du Giglio, qui gère le site www.giglionews.it et a assisté au naufrage et à l'évacuation des rescapés, a affirmé à l'AFP que le navire naviguait trop près de la côte et avait pour cela heurté un rocher.

"C'était le classique passage, les croisières le font souvent, toutes lumières allumées et avec leurs clignotants, mais là il est passé trop près, beaucoup plus que d'habitude", a-t-il indiqué.
 

Première publication : 14/01/2012

COMMENTAIRE(S)