Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

Asie - pacifique

Attentat sanglant contre une procession chiite

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/01/2012

Dix-huit chiites ont été tués et une trentaine d'autres ont été blessés, ce dimanche. Une bombe télécommandée a explosé au passage d'une procession religieuse dans la ville de Khanpur, dans le centre du Pakistan.

REUTERS - L’explosion d’une bombe télécommandée au passage d’une procession chiite dans la ville de Khanpur, dans le centre du Pakistan, a fait dimanche 18 morts et une trentaine de blessés, rapporte la police.

La bombe déposée près d’un poteau électrique a été déclenchée à l’arrivée du cortège, organisé à l’occasion de la grande fête chiite d’Arbain, ou Chehlum, a précisé Sohail Chattha, chef de la police locale.

Les processions des chiites, qui représentent environ 20% de la population pakistanaise, ont déjà été la cible des extrémistes sunnites.
 

Première publication : 15/01/2012

  • PAKISTAN

    Memogate : l'affaire qui fait vaciller le pouvoir pakistanais

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Le ministre de la Défense limogé, tensions entre l'armée et le pouvoir civil

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Attentat meurtrier dans une ville frontalière de l'Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)