Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

FRANCE

L'agence de notation Moody’s confirme le triple A de la France

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/01/2012

L’agence Moody’s a décidé de maintenir le triple A de la France pendant qu’elle examine les scénarios d'évolution de l'économie du pays. Une annonce qui intervient quelques jours après la dégradation de la note française par Standard & Poor's.

AFP - L'agence de notation Moody's a maintenu le triple A de la France, la meilleure note possible, et prolonge son examen de la perspective, actuellement "stable", a-t-elle indiqué lundi dans un rapport publié sur son site consacré au pays.

La décision de Moody's, qui s'était donné, mi-octobre, trois mois pour évaluer la perspective de la note de la France, tranche avec celle de Standard & Poor's.

SP a privé vendredi soir la France du triple A, la reléguant à AA+, avec perspective négative, ce qui veut dire une possible nouvelle baisse dans "un délai de six à 24 mois".

Une éventuelle mise sous perspective négative de la note signifierait pour Moody's qu'elle envisage de l'abaisser "à moyen terme".

Dans son rapport, Moody's annonce qu'elle n'a pas encore pris de décision sur la perspective et indique qu'elle tiendra informée le marché à ce sujet dans le courant du premier trimestre 2012, dans le cadre de son évaluation des notes souveraines en zone euro, annoncée en novembre.

Moody's donne crédit au gouvernement français de sa volonté de réduire le déficit public du pays à 3% en 2013 et juge positivement les mesures prises pour y parvenir, ce qui est "important" pour garder la perspective "stable".

En revanche, l'agence estime importants les risques liés à la dette et à la croissance en zone euro, des facteurs que ne contrôle pas le gouvernement mais qui pèsent sur les finances du pays.

Selon elle, plus les marchés de la dette souveraine et du financement bancaires sont volatiles, plus la pression s'accroît sur la note de plusieurs pays de la zone euro, dont ceux qu'elle note triple A comme la France.

Pour l'heure, la France emprunte encore sur les marchés à des taux historiquement faibles, mais les attentes des investisseurs "dépendront du respect des objectifs de consolidation budgétaire", ajoute Moody's.

La troisième grande agence de notations, Fitch Rating, a récemment indiqué de son côté qu'elle n'envisageait pas d'abaisser la note triple A de la France cette année. Cette agence a toutefois placé la note souveraine de la France sous perspective "négative", ce qui signife qu'elle pourrait abaisser l'an prochain.


 

Première publication : 16/01/2012

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    La perte du triple A, "une mauvaise nouvelle pour Sarkozy et Hollande"

    En savoir plus

  • Triple A: chronique d'une perte annoncée

    En savoir plus

  • FRANCE

    François Fillon minimise la perte du triple A

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)