Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Chilla, un nouveau visage du hip-hop féminin français

En savoir plus

FOCUS

Sénatoriale dans l’Alabama : une élection qui divise sur fond de pédophilie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Super Poutine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'OMC sous la pression des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Laurent Wauquiez, adroit ou à droite?"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RD Congo : 14 Casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : une onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

Amériques

Le républicain modéré Jon Huntsman se retire en faveur de Mitt Romney

Dernière modification : 16/01/2012

Le plus modéré des candidats à l'investiture du Parti républicain pour la présidentielle américaine a décidé de jeter l'éponge pour appuyer la candidature de l'ancien gouverneur du Massachusetts et favori de la course, Mitt Romney.

AFP - Jon Huntsman a annoncé lundi qu'il se retirait de la course à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle aux Etats-Unis, appelant ses partisans à voter pour le favori, Mitt Romney.

"Aujourd'hui, je suspends ma campagne pour la présidentielle. Je crois qu'il est temps pour notre parti de s'unir derrière le meilleur candidat pour battre Barack Obama", a-t-il annoncé depuis Myrtle Beach en Caroline du Sud (sud-est), où se tiendra samedi le troisième scrutin visant à nommer le candidat républicain pour la présidentielle de novembre. "Malgré nos différences et nos écarts de vue sur quelques sujets, je pense que le bon candidat est le gouverneur Mitt Romney", a-t-il ajouté.

Le porte-parole de Jon Huntsman avait créé la surprise dimanche, en annonçant le retrait imminent du plus modéré des candidats républicains, peu après le soutien apporté par l'un des plus grands journaux de Caroline du Sud.

DOSSIER



"Aujourd'hui, j'appelle chaque comité de campagne (de chacun des candidats) à cesser les attaques mutuelles et à exposer directement au peuple américain les idées des conservateurs pour créer des emplois, réduire la dette publique, stabiliser les prix de l'énergie et construire un avenir meilleur pour nos enfants et nos petits enfants", a-t-il déclaré, son épouse à ses côtés.

L'ex-gouverneur de l'Utah (ouest) avait fait l'impasse sur le "caucus" (assemblée d'électeurs) de l'Iowa (nord) pour se concentrer sur la primaire organisée dans le New Hampshire (nord-est) où il était arrivé troisième, derrière Mitt Romney et Ron Paul, un excellent score comparé aux faibles soutiens qu'il avait reçus depuis le début de sa campagne.

Il n'était, en Caroline du Sud, crédité que de 4% d'intentions de vote.

Après la défection d'Herman Cain, de Michele Bachmann et de Jon Huntsman, la course pour l'investiture républicaine pour la présidentielle de novembre prochain se resserre autour du favori Mitt Romney.

Outre M. Romney, quatre candidats sont encore en lice: Rick Santorum, Ron Paul, Newt Gingrich et Rick Perry.
 

Première publication : 16/01/2012

  • PRIMAIRES REPUBLICAINES

    Après l'Iowa, Mitt Romney enregistre une autre victoire dans le New Hampshire

    En savoir plus

  • PRIMAIRES RÉPUBLICAINES

    Liveblogging : revivez la primaire républicaine dans le New Hampshire

    En savoir plus

  • PRIMAIRES RÉPUBLICAINES

    Les candidats républicains tentent de freiner l'avance de Mitt Romney

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)