Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Il neige en hiver"

En savoir plus

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

EUROPE

Le commandant du Costa Concordia en résidence surveillée

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/01/2012

Sous le coup d'une enquête pour homicide multiple, naufrage et abandon du navire, le commandant du Costa Concordia va sortir mercredi de prison pour être assigné à résidence, dans l'attente de son procès.

AFP - Francesco Schettino, le capitaine du navire de croisière Concordia, qui a fait naufrage vendredi soir près d'une île italienne, a été assigné à domicile, a indiqué mardi aux médias italiens l'avocat du commandant Bruno Leporatti.

Les recherches momentanément suspendues

AFP - Les recherches de la vingtaine de personnes encore portées disparues dans le naufrage vendredi soir du Concordia, près d'une île italienne, ont été momentanément suspendues mercredi matin, a indiqué à l'AFP un porte-parole des pompiers.

"Les instruments (de mesure sur la terre ferme) ont relevé un déplacement du navire, nous sommes en train d'évaluer s'il a trouvé un nouveau point d'appui avant de voir si l'on peut reprendre. Pour le moment nous ne pouvons même pas nous en approcher", a déclaré Luca Cari.



M. Schettino fait l'objet depuis samedi d'une enquête pour homicide multiple par imprudence, naufrage et abandon du navire, et avait été écroué samedi sur ordre du procureur en chef de Grosseto, Francesco Verusio, qui avait dit craindre "un risque de fuite et dissimulation de preuves".

Selon les médias, M. Schettino qui a été entendu pendant trois heures mardi à Grosseto par une juge des enquêtes préliminaires, devrait sortir dès mercredi matin de la prison de cette ville.

Le commandant a "donné ses explications" au juge des enquêtes préliminaires qui a décidé de l'assigner à résidence, concernant le retard mis à donner à l'alerte après la collision du navire avec un rocher, à moins de 500 mètres de la côte de l'île du Giglio (centre-ouest), a estimé Me Leporatti.

Dans l'après-midi, l'avocat avait aussi indiqué que son client niait catégoriquement avoir abandonné le navire avant l'évacuation des derniers passagers et affirmait avoir "sauvé des milliers de vie".

Le commandant du "Costa Concordia", Francesco Schettino, lors de son interpellation, le 14 janvier, à Grosseto.
Francesco Schettino a "défendu son rôle dans la direction qu'il a donnée au navire à la suite du choc sur le récif, qui a, à son avis, eu pour résultat de sauver des centaines sinon des milliers de vies", avait déclaré l'avocat.

Pour leur part, les magistrats-enquêteurs du parquet avaient demandé son maintien en détention, estimant que l'interrogatoire de mardi n'avait "rien changé aux chefs d'imputation".

Première publication : 17/01/2012

  • ITALIE

    Cinq nouveaux corps découverts dans l'épave du Costa Concordia

    En savoir plus

  • ITALIE

    Naufrage du Concordia : l'enregistrement qui accable le commandant de bord

    En savoir plus

  • ITALIE

    Un désastre écologique se profile après le naufrage du Concordia

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)