Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Russie - Ukraine - EU: Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Alain Duhamel signe "Une histoire personnelle de la Ve République"

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

#ActuElles

Le vin a-t-il un sexe ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 18/01/2012

Le web américain en campagne contre un projet de loi antipiratage

Le web américain se mobilise massivement contre un projet de loi antipiratage. En Russie, les partisans de Vladimir Poutine s’attaquent aux opposants via la Toile. Et des ouvriers chinois construisent un hôtel de 30 étages en 15 jours.

Le web américain en campagne contre un projet de loi antipiratage

Wikipédia en grève pendant 24h... L’encyclopédie participative en ligne a décidé de fermer son site en anglais ce mercredi pour protester contre deux projets de loi controversés visant à lutter contre le téléchargement illégal aux États-Unis.

Le 5ème site le plus visité au monde rejoint donc l’opération lancée par le site communautaire Reddit, qui va lui fermer ses portes pendant 12h. Objectif de ce « blackout » : sensibiliser les internautes aux dangers que représentent, selon eux, ces projets de loi pour un Internet libre.

Le « Stop Online Piracy Act », dit SOPA, et le « Protect Intellectual Property Act », dit PIPA, prévoient notamment le blocage des sites accusés de violation de droits d’auteur. Des textes soutenus par l’industrie de la musique et du cinéma, mais auxquels se sont opposés des géants du Web dans une lettre ouverte aux parlementaires américains publiée le mois dernier. Google, Facebook, ou encore Twitter estiment en effet que les mesures annoncées pourraient être une menace pour l’innovation dans le secteur du Web.

Un point de vue partagé par la Maison-Blanche qui a officiellement réagi à deux pétitions hébergées sur son site. L’administration Obama a en effet critiqué les projets de loi en insistant sur la nécessité de combattre le piratage tout en protégeant un Internet libre et ouvert. Une prise de position qui intervient alors que le PIPA doit être soumis au vote du Sénat la semaine prochaine.


Russie : les pro-Kremlin s’attaquent aux opposants via la Toile

A l’approche de l’élection présidentielle qui doit se tenir le 4 mars prochain en Russie, les partisans du Premier ministre Vladimir Poutine, archi-favori pour remporter le scrutin, se mobilisent sur la Toile pour attaquer ses adversaires politiques. Et c’est Alexeï Navalny, un blogueur anti-corruption devenu l'une des figures de l'opposition dans le pays, qui est la principale cible de ces attaques en ligne.

Cette vidéo au goût douteux a ainsi été postée la semaine dernière sur un blog pro-Poutine. Un clip d’environ une minute qui compare la gestuelle et les intonations d’Alexeï Navalny à celles d’Adolph Hitler. Le blogueur y est ainsi qualifié de fasciste. Des accusations émises pour tenter de décrédibiliser le discours d’un des plus célèbres détracteurs du Premier ministre.

Un objectif que poursuivent également les auteurs de ce dessin animé mis en ligne sur le site d’informations proche du Kremlin, lifenews.ru. Nalvalny y est une fois encore présenté comme un fasciste effectuant du matin au soir et de façon quasi-compulsive le salut Nazi.

Mais si Nalavny réfute ces accusations, ce dernier n’a cependant jamais caché ses penchants nationalistes. Preuve en est, cette vidéo tournée en 2007 et qui a refait surface récemment dans laquelle il affirme, entre autres, que les militants islamistes devraient pouvoir être abattus comme on écrase des insectes avec une tapette à mouche.

En attendant, même si elles se multiplient à l’approche de la présidentielle, ces opérations de propagande se retournent parfois contre leurs instigateurs. C’est notamment ce qu’il s’est produit récemment après que des partisans de Poutine ont fait circuler cette photo truquée montrant Alexeï Navalny poser aux côtés de Boris Berezovski, un homme d'affaires honni par les autorités du pays. Un montage grossier rapidement repéré par les internautes russes qui s’en sont donnés à cœur joie pour détourner à leur tour le cliché truqué et dénoncer une tentative ratée de déstabilisation.

 

La Corée du Nord étend sa propagande en ligne

Le « Rodong Sinmun », journal officiel nord-coréen, dispose désormais d'un site Internet en anglais. Un article sur le nouveau leader Kim Jung-Un en inspection sur un chantier à Pyongyang ou encore une photo vantant le bilan d'une mine de charbon de la capitale, ce portail permet à la Corée du Nord de donner sa version de l'actualité locale et internationale. Après avoir investi les réseaux sociaux ces dernières années, le régime communiste continue donc d'étendre sa propagande sur le Web. Des initiatives qui visent essentiellement les internautes étrangers…

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Michelle Obama compte jouer un rôle déterminant dans la campagne pour la réélection de son mari à la Maison-Blanche. Et c’est notamment en ouvrant un compte sur Twitter que la première dame des Etats-Unis monte au front dans la bataille électorale. Objectif : se servir de la popularité de Mme Obama en vue du scrutin du 6 novembre prochain. Et comme celui de son époux, ce nouveau compte Twitter sera la plupart du temps alimenté par les équipes de communication du président. Les tweets rédigés personnellement par Michelle Obama seront, eux, signés de ses initiales.

 

La vidéo du jour

Après s’être rendue célèbre en 2010 en construisant un hôtel de 15 étages en seulement 6 jours, la société chinoise de construction, Broad Group, a réalisé un nouvel exploit en faisant sortir de terre un bâtiment de 30 étages en à peine 15 jours. Une performance impressionnante qu’il est possible de découvrir à travers cette vidéo accélérée qui retrace toutes les grandes étapes de la construction de cet l’hôtel d’une surface totale de 17 000 m2.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/10/2014 Réseaux sociaux

Data centers : un coût énergétique trop élevé

Depuis deux ans, des habitants de La Courneuve, dans la banlieue nord de Paris, vivent avec un data center en face de chez eux. Ils sont inquiets car ce bâtiment, qui héberge des...

En savoir plus

20/10/2014 Réseaux sociaux

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

Au sommaire de cette édition : des Africains dénoncent la stigmatisation dont ils sont victimes face à Ebola; un mannequin de vitrine suscite la polémique en Nouvelle-Zélande; et...

En savoir plus

17/10/2014 Réseaux sociaux

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

Au sommaire de cette édition : les internautes volent au secours d’une infirmière américaine infectée par Ebola; une vaste opération policière menée en Europe suscite la...

En savoir plus

16/10/2014 Réseaux sociaux

Kim Jong-Un réapparaît et devient la risée du web

Au sommaire de cette édition : Kim Jong-un devient la risée du web après sa réapparition en public; une chaîne australienne de supermarchés est au cœur d'une vive polémique;...

En savoir plus

15/10/2014 Réseaux sociaux

Une vaste campagne en ligne pour nettoyer l'Inde

Au sommaire de cette édition : les citoyens indiens sont invités à nettoyer leur pays; des stars britanniques se mobilisent pour défendre les droits des femmes; et des casse-cou...

En savoir plus