Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Moyen-orient

Al-Qaïda s'empare d'une ville non loin de la capitale Sanaa

Dernière modification : 17/01/2012

Des membres d'Al-Qaïda ont pris d'assaut Radda, une ville du Yémen située à moins de 200 km de la capitale Sanaa. Depuis le début du soulèvement populaire il y a un an, les djihadistes se sont emparés de nombreuses autres zones dans le pays.

REUTERS - Des dizaines d’islamistes d’Al Qaïda se sont emparés de Radda, une petite ville située à 170 km au sud-est de Sanaa, capitale du Yémen, rapportent dimanche une source policière et des témoins.

Selon eux, les islamistes sont entrés dans cette ville de la province d’Al Baidah samedi soir sans affronter une grande résistance de la part des policiers présents. Les djihadistes ont saisi une ancienne citadelle et une mosquée.

La prise de Radda permet aux islamistes de gagner des territoires en dehors de leur fief d’Abyan, province méridionale du Yémen, où ils se sont emparés de nombreuses villes depuis le début de l’insurrection contre le président Ali Abdallah Saleh il y a un an.
 

Première publication : 17/01/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Washington n'a pas encore décidé d'accueillir le président yéménite

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Le gouvernement d'entente nationale a prêté serment

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)