Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

Afrique

Raid meurtrier de rebelles touareg dans trois villes du Nord-Est

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/04/2012

Une attaque lancée par un groupe d'insurgés touaregs contre trois villes du nord-est du Mali, a fait plusieurs morts et blessés, selon les autorités de Bamako. Les rebelles ont affirmé vouloir mener d'autres raids.

AFP - Des rebelles touareg ont lancé des attaques contre trois villes du nord-est du Mali et ont dit mercredi vouloir en prendre d'autres dans une opération qui survient après le retour d'ex-rebelles de Libye.

Les rebelles ont attaqué mercredi Aguelhok et Tessalit, près de la frontière algérienne, au lendemain d'un assaut sur Ménaka, près de la frontière nigérienne. Il s'agit des premières actions de ce type depuis un accord ayant mis fin à la rébellion en 2009.

Les rebelles sont présentés par le gouvernement malien comme des combattants rentrés récemment de Libye où ils soutenaient le colonel Mouammar Kadhafi, le dirigeant renversé l'an dernier, et des membres du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA).

"Depuis 05H00 (locales et GMT) ce matin, des échanges de coups de feu entre un groupe de rebelles touareg et l'armée malienne sont entendus à Aguelhok, des détonations d'armes lourdes sont entendues vers le camp militaire", a déclaré un habitant joint par téléphone depuis Bamako.

"Les rebelles approchent dangereusement du camp militaire. Il faut un renfort en troupes, sinon le camp va tomber. Peut-être même qu'il est déjà tombé", a affirmé un fonctionnaire de la ville.

A Tessalit, "les rebelles sont en train d'attaquer le camp militaire. Ca tire à l'arme lourde", a déclaré un fonctionnaire de la préfecture de la ville.

Aucun bilan sur les combats d'Aguelhok et de Tessalit n'étaient dans un premier temps disponible.

Les affrontements de Ménaka avaient fait mardi fait "plusieurs morts et blessés" du côté des rebelles, selon le gouvernement malien, "un mort" au sein de l'armée malienne qui a fait intervenir des hélicoptères de combat pour bombarder les positions des Touareg.

Mercredi matin, la rébellion touareg et l'armée malienne affirmaient chacune contrôler la ville, dont les boutiques et marchés étaient fermés, selon des témoins.

Outre ces trois villes, les rebelles disent vouloir en prendre d'autres. "Notre objectif est de déloger l'armée malienne de plusieurs villes du Nord", a déclaré à l'AFP un de leurs porte-parole, se présentant comme "Moussa Salam".


MNLA, mouvement politico-militaire



Des centaines de Touareg lourdement armés sont rentrés de Libye après le conflit ayant abouti à la chute de Mouammar Kadhafi l'an dernier, qui les avait accueillis et auprès duquel ils avaient combattu.

Certains ont intégré le processus de paix offert par le gouvernement du président malien Amadou Toumani Touré, mais d'autres l'ont rejeté ou bien n'ont pas pris position.

Le MNLA, accusé par Bamako, est un mouvement politico-militaire sans leader connu, né fin 2011 de la fusion de groupes rebelles, dont le Mouvement touareg du Nord-Mali (MTNM) d'Ibrahim Ag Bahanga, mort officiellement l'an dernier dans un accident de la route.

"Cette nouvelle organisation a pour objectif de sortir le peuple de l'Azawad de l'occupation illégale du territoire azawadien par le Mali", indiquait son premier communiqué publié le 16 octobre 2011.

L'Azawad, région naturelle considérée comme le berceau des Touareg, s'étend de l'ouest au nord du Mali.

Communauté nomade d'environ 1,5 million de personnes, les Touareg, membres de diverses tribus, sont répartis entre le Niger, le Mali, l'Algérie, la Libye, le Burkina Faso. Des rébellions ont touché le Mali et le Niger dans les années 1990 et au début des années 2000, avec une résurgence de 2006 à 2009.

Le nord du Mali est aussi le théâtre d'opérations d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui, à partir de ses bases dans cette région, "rayonne" dans plusieurs autres pays de la zone sahélo-saharienne où elle commet des attentats, se livre à divers trafics et enlève des ressortissants occidentaux.

Première publication : 18/01/2012

  • MALI

    Deux nouvelles arrestations dans le cadre de l'enquête sur le rapt de deux Français

    En savoir plus

  • MALI

    Aqmi diffuse les photos de cinq otages européens sur le Web

    En savoir plus

  • MALI

    Trois Européens enlevés et un quatrième tué à Tombouctou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)