Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Agriculteurs, une colère sans mots"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'enfant de quelqu'un"

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des ordures au Liban : un catalyseur politique? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des ordures au Liban : un catalyseur politique ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Humour belge garanti dans "Le tout nouveau testament"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les agriculteurs en colère convergent vers Paris

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Regain de tension au Burundi

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le corps d'un enfant syrien mort noyé, terrible symbole de la crise des réfugiés

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Joseph Stiglitz : "Les politiques qui ont mené à la crise dominent toujours"

En savoir plus

Afrique

Le principal suspect de l'attentat de Noël contre les chrétiens s'échappe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/01/2012

Kabiru Sokoto s'est échappé dans la journée qui a suivi son arrestation. Il était le principal suspect dans l'attentat perpétré dans une église près d'Abuja. Revendiqué par la secte Boko Haram, l'attentat avait fait 37 morts et 57 blessés.

REUTERS - Le principal suspect de l'attentat perpétré le jour de Noël dans une église près d'Abuja a réussi à s'échapper dans les 24 heures qui ont suivi son arrestation, entraînant la suspension du commissaire directement en charge, a annoncé la police mercredi.

La secte radicale islamiste Boko Haram a revendiqué la responsabilité de l'attentat commis le 25 décembre dans l'église catholique Saint-Theresa à Madala, à une quarantaine de km de la capitale, Abuja. L'attentat avait fait 37 morts et 57 blessés.

La police a arrêté mardi Kabiru Sokoto, qu'elle soupçonne d'avoir commis l'attentat. Le véhicule de police qui le conduisait à sa maison d'Abaji, dans la banlieue d'Abuja, pour
les besoins de l'enquête, a pris feu lors du transfert.

"Au cours de cette opération, les policiers qui escortaient le suspect ont été attaqués par des membres présumés de la secte et le suspect s'est échappé entre-temps", a déclaré le porte-parole de la police, Olusola Amore, dans un communiqué.

Une campagne de violences lancée par Boko Haram contre les chrétiens depuis Noël a fortement ravivé les tensions religieuses au Nigeria, un pays partagé entre le Nord à majorité musulmane et le Sud à dominance chrétienne.

Première publication : 18/01/2012

  • NIGERIA

    Imam Abubakar Shekau, l’homme derrière la radicalisation de la secte Boko Haram

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Les leaders chrétiens dénoncent un "nettoyage ethnique et religieux"

    En savoir plus

  • NIGERIA

    L'ONU soupçonne la secte Boko Haram de crimes contre l'humanité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)