Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Agriculteurs, une colère sans mots"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'enfant de quelqu'un"

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des ordures au Liban : un catalyseur politique? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des ordures au Liban : un catalyseur politique ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Humour belge garanti dans "Le tout nouveau testament"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les agriculteurs en colère convergent vers Paris

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Regain de tension au Burundi

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le corps d'un enfant syrien mort noyé, terrible symbole de la crise des réfugiés

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Joseph Stiglitz : "Les politiques qui ont mené à la crise dominent toujours"

En savoir plus

Afrique

Six membres de la secte Boko Haram ont été arrêtés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/01/2012

Six membres influents ont été arrêtés par l'armée nigériane dans le nord-est du pays. Boko Haram a revendiqué de nombreux attentats dans le pays, notamment la vague d'attentats le jour de Noël qui avait fait plus de quarante morts.

AFP - L'armée nigériane a déclaré mercredi qu'elle avait arrêté à Maiduguri (nord-est) six membres dirigeants de la secte islamiste Boko Haram qui a revendiqué de nombreuses attaques meurtrières au Nigeria.

"Nous sommes parvenus à arrêter six membres de haut rang de Boko Haram lors d'un raid contre leur planque, à la suite d'informations utiles fournies par des habitants", a déclaré à l'AFP le colonel Victor Ebhaleme.

L'armée a aussi désamorcé cinq explosifs découverts en différents endroits de Maiduguri, a précisé le colonel chargé des opérations de la force spéciale déployée dans l'Etat de Borno, dont Maiduguri est la capitale.

Boko Haram est particulièrement active dans cette ville, mais a multiplié ces derniers mois les attaques dans d'autres régions du Nigeria. Le groupe a notamment revendiqué une vague d'attentats le jour de Noël qui ont fait plus de 40 morts et visé en particulier des églises.

Le groupe a aussi revendiqué la responsabilité de l'attentat suicide d'août 2011 contre le QG des Nations unies dans la capitale Abuja, qui a fait 25 morts.


 

Première publication : 18/01/2012

  • NIGERIA

    Le principal suspect de l'attentat de Noël contre les chrétiens s'échappe

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Imam Abubakar Shekau, l’homme derrière la radicalisation de la secte Boko Haram

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Les leaders chrétiens dénoncent un "nettoyage ethnique et religieux"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)