Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis, Cuba: "Somos todos americanos"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Libye au cœur des discussions du Forum de Dakar

En savoir plus

SUR LE NET

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

En savoir plus

Afrique

Six membres de la secte Boko Haram ont été arrêtés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/01/2012

Six membres influents ont été arrêtés par l'armée nigériane dans le nord-est du pays. Boko Haram a revendiqué de nombreux attentats dans le pays, notamment la vague d'attentats le jour de Noël qui avait fait plus de quarante morts.

AFP - L'armée nigériane a déclaré mercredi qu'elle avait arrêté à Maiduguri (nord-est) six membres dirigeants de la secte islamiste Boko Haram qui a revendiqué de nombreuses attaques meurtrières au Nigeria.

"Nous sommes parvenus à arrêter six membres de haut rang de Boko Haram lors d'un raid contre leur planque, à la suite d'informations utiles fournies par des habitants", a déclaré à l'AFP le colonel Victor Ebhaleme.

L'armée a aussi désamorcé cinq explosifs découverts en différents endroits de Maiduguri, a précisé le colonel chargé des opérations de la force spéciale déployée dans l'Etat de Borno, dont Maiduguri est la capitale.

Boko Haram est particulièrement active dans cette ville, mais a multiplié ces derniers mois les attaques dans d'autres régions du Nigeria. Le groupe a notamment revendiqué une vague d'attentats le jour de Noël qui ont fait plus de 40 morts et visé en particulier des églises.

Le groupe a aussi revendiqué la responsabilité de l'attentat suicide d'août 2011 contre le QG des Nations unies dans la capitale Abuja, qui a fait 25 morts.


 

Première publication : 18/01/2012

  • NIGERIA

    Le principal suspect de l'attentat de Noël contre les chrétiens s'échappe

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Imam Abubakar Shekau, l’homme derrière la radicalisation de la secte Boko Haram

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Les leaders chrétiens dénoncent un "nettoyage ethnique et religieux"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)