Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Hugh Jackman dans "Chappie" : enfin un rôle de méchant!

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Départementales : l'UMP et le PS vent debout contre le FN

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "La situation s'est beaucoup améliorée"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Netanyahou divise à Washington

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président tchadien promet "d'anéantir boko haram"

En savoir plus

FACE À FACE

Hollande : pas de "solution magique" contre le chômage

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La locomotive chinoise ralentit

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fessée : une tradition française?

En savoir plus

Afrique

Hillary Clinton poursuit sa tournée ouest-africaine à Lomé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/01/2012

Dans le cadre de sa tournée ouest-africaine, la secrétaire d'État américaine s'est rendue au Togo. Une visite historique puisqu'elle est le premier chef de la diplomatie des État-Unis à se déplacer dans ce pays.

REUTERS - La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a poursuivi mardi soir sa tournée ouest-africaine à Lomé, où elle a été reçue par le président togolais Faure Gnassingbé.

Clinton, qui est le premier chef de la diplomatie américaine à se rendre au Togo, a évoqué les événements de Syrie et d’autres questions internationales avec son hôte, au palais présidentiel ultramoderne construit par les Chinois.

Hillary Clinton est arrivée à Lomé en provenance de Côte d’Ivoire. Auparavant, elle avait séjourné au Liberia pour la cérémonie d’investiture de la présidente Ellen Johnson-Sirleaf à un second mandat.

En Côte d’Ivoire, mardi, Hillary Clinton a demandé aux nouvelles autorités de poursuivre les réformes démocratiques, estimant que le pays pourrait retrouver son rang de "moteur de la croissance" en Afrique de l’Ouest.

Autrefois prospère et faisant figure de modèle, l’ancienne colonie française tente de se remettre d’une guerre civile qui a suivi la présidentielle de novembre 2010, faisant 3.000 morts, et de dix ans de troubles politiques.

"Nous sommes persuadés que la Côte d’Ivoire peut redevenir le moteur de la croissance pour les Ivoiriens, mais aussi pour la région", a déclaré la secrétaire d’Etat à l’issue d’une rencontre avec le président Alassane Ouattara.
 

Première publication : 18/01/2012

COMMENTAIRE(S)