Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 22/01/2012

États-Unis : « un nouveau rein pour Amelia »

Les internautes se mobilisent pour qu’une petite fille handicapée obtienne une greffe du rein. Au Mexique, la Toile affiche sa solidarité avec la communauté indigène des Tarahumaras. Et suivre l’Open d’Australie de tennis en ligne, c’est désormais possible.

États-Unis : « un nouveau rein pour Amelia »

Amelia Rivera a trois ans et est atteinte depuis la naissance du syndrome de Wolf-Hirschhorn, une maladie génétique rare qui provoque des troubles physiques et mentaux. Et ce serait en raison de son handicap que cette petite fille du New-Jersey s’est vue refusée une greffe de rein. C’est en tout cas ce qu’affirme sa mère, Chrissy Rivera, qui a raconté sur son blog la discussion qu’elle a eue avec un médecin de l’hôpital pour enfants de Philadelphie la semaine dernière.

Son histoire a touché et indigné de nombreux internautes, et notamment des parents d’enfants handicapés, qui se sont mobilisés sur les réseaux sociaux pour apporter leur soutien à la famille Rivera.

Une blogueuse, mère de deux garçons autistes, a ainsi lancé une pétition en ligne qui appelle l’hôpital à autoriser cette greffe risquée, mais qui pourrait sauver la vie de la petite Amelia. Un texte qui, en une semaine, a recueilli plus de 30 000 signatures.

La page Facebook
de l’établissement a également été prise d’assaut par des utilisateurs qui se sont emparés de ce problème éthique. Dans un message publié sur le réseau social, l’hôpital a indiqué que les patients candidats à une greffe n’étaient pas sélectionnés sur la base de leurs capacités intellectuelles, mais a refusé d’en dire plus en invoquant le secret médical.

Une affaire qui divise en tous cas la communauté des médecins. Le docteur Ajay Singh estime en effet que le cas de la petite Amelia est complexe. Doit-elle recevoir son nouveau rein d’un donneur décédé ou d’un donneur vivant ? Quels seront les effets sur sa santé ? L'opération comporte de nombreux risques qui doivent être préalablement évalués selon ce professeur de l’école de médecine de Harvard.


Mexique, mobilisation pour la communauté indigène des Tarahumaras

Une cinquantaine de Tarahumaras, une communauté indigène de l'Etat de Chihuahua au Mexique, se seraient suicidés au cours de l’année 2011 à cause de la sécheresse qui touche la région et qui les empêche de nourrir leur famille. Une situation dramatique dénoncée par Ramon Gardea, un leader paysan, la semaine dernière dans cet entretien donné à une télévision locale et largement relayé en ligne depuis.

Et la réaction des citoyens mexicains ne s’est pas fait attendre. Ils ont en effet été nombreux à exprimer leur indignation face à cette situation, notamment via Twitter et les mots clés #SierraTarahumara. Et les appels à la solidarité avec cette communauté indigène se sont multipliés sur le réseau social, plusieurs utilisateurs invitant leurs compatriotes à faire des dons d’argent et de nourriture pour leur venir en aide.

Plusieurs sites et autres groupes Facebook ont également vu le jour pour centraliser ces dons et tenter de mobiliser la population. Des pages qui fournissent des informations complémentaires sur la famine et la sécheresse qui frappent de plein fouet les Tarahumaras.

Malgré cette importante mobilisation en ligne, le blog Animal Politico rappelle que les autorités de la région continuent, elles, de nier la réalité des suicides parmi les membres de la communauté indigène. Mais le gouvernement semble tout de même avoir conscience de la gravité de la situation dans la province du Chihuahua comme l’illustre ce message posté sur Twitter par Marcelo Ebrard, le maire de Mexico, dans lequel il affirme que les agences gouvernementales mettent tout en œuvre actuellement pour venir en aide aux Tarahumaras.

 

L’Open d’Australie, un tournoi connecté

Voici le classement des joueurs de l’Open d’Australie qui font le plus parler d’eux sur les réseaux sociaux. Cette année, les organisateurs du tournoi ont en effet misé sur le Web pour mobiliser les fans de tennis à travers le monde. Toute une palette d’outils a ainsi été mise en place pour permettre aux spectateurs de vivre et de revivre la compétition depuis leur ordinateur. Des internautes qui, par leurs commentaires et leurs analyses des matchs, seront aussi mis à l’honneur sur le site du tournoi. Autant d’initiatives qui pourraient inspirer les organisateurs d’autres grandes compétitions sportives.



Tendance du jour sur les réseaux sociaux

« Remontez à bord, bordel ! », voici l’ordre donné au téléphone par Gregorio De Falco ,un officier des gardes côtes italiennes, à Francesco Schettino, le commandant du Costa Concordia, la nuit du naufrage de ce paquebot au large de la Toscane. La phrase a fait le tour des réseaux sociaux en Italie depuis la diffusion dans les médias de cette conversation téléphonique, inspirant même des modèles de t-shirts. Un succès qui reflète la piètre opinion qu’ont les Italiens de l’arrogant capitaine Schettino, accusé d’avoir abandonné le navire avant l’évacuation complète des passagers.


La vidéo du jour

Le tube du groupe LMFAO « I’m sexy and I know it » revu et corrigé par Elmo, un des personnages de l’émission pour enfants, « 1 Rue Sésame »… C’est ce que les internautes pourront découvrir dans cette vidéo qui circule actuellement en ligne et qui remporte un véritable succès sur les sites de partage. Une parodie survitaminée qui amusera à n’en pas douter les petits comme les grands.

 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/12/2014 Internet

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

Au sommaire de cette édition : les enfants de Gaza illustrent en dessins leurs aspirations pour le futur ; le sort d’un petit garçon chinois séropositif émeut la Toile locale ;...

En savoir plus

23/12/2014 Internet

Le maire de New York sous le feu des critiques

Au sommaire de cette édition : le maire de New York est vivement critiqué après le meurtre de deux policier ; Les hommes sont invités à serrer les jambes dans le métro de la...

En savoir plus

22/12/2014 Internet

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

Au sommaire de cette édition : Sony et le leader nord coréen Kim Jong-Un font les frais des critiques des internautes ; le « Glo Up » challenge est la tendance du moment sur la...

En savoir plus

19/12/2014 Internet

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

Au sommaire de cette édition : le rapprochement entre les Etats-Unis et Cuba divise la Toile américaine ; en Turquie, des fans de football sont accusés de terrorisme ; et un...

En savoir plus

20/12/2014 Internet

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

Xeno est un petit monstre de compagnie qui réagit aux caresses des enfants grâce à ses dizaines de capteurs. Il fait partie de la catégorie des jouets connectés, ces nouveaux...

En savoir plus