Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

Economie

Anne Sinclair prend les commandes du Huffington Post français

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/01/2012

Anne Sinclair a été nommée à la tête de la version française du site américain d'informations Huffington Post. Un retour aux sources pour la journaliste qui avait mis sa carrière entre parenthèses après son mariage avec Dominique Strauss-Kahn.

AFP - La version française du site américain d'informations Huffington Post, dont le démarrage était attendu depuis des semaines sur fond de spéculations sur la composition de l'équipe éditoriale, sera lancée lundi, avec la journaliste Anne Sinclair aux commandes.

Comme sa version américaine, qui a connu un succès fulgurant, le site mélangera informations, divertissement, opinions et blogs écrits par toutes sortes d'intervenants, dont des célébrités, se voulant un rendez-vous de grandes signatures.

La nomination d'Anne Sinclair, 63 ans, épouse de l'ancien directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn, comme directrice éditoriale avait été évoquée ces dernières semaines par plusieurs médias sans avoir été jamais confirmée officiellement par le Huffington Post ou par Le Monde, partenaire du journal américain pour le lancement de l'édition française.

Elle avait cependant suscité des interrogations sur le traitement possible par ce nouveau média des suites de l'affaire DSK.

Dans une interview au magazine Elle, la journaliste assure que tous "les sujets d'information qui se présenteront, quels qu'ils soient", seront traités par le site.

"Je crois que je peux encore apporter à ce métier !" ajoute-t-elle.

Anne Sinclair, qui revient au journalisme, indique encore avoir "ressenti une grande violence quand quelques féministes autoproclamées se sont déchaînées contre moi".

"Personne n'a à m'intimer l'ordre de parler", insiste-t-elle.

Elle présentera lundi à la presse, avec Arianna Huffington, fondatrice du Huffington Post, David Kessler, directeur de la publication de la version française, et Paul Ackermann, rédacteur en chef, la version française du site.

En faisant appel à Anne Sinclair, le Huffington Post pourra profiter de l'expérience de la journaliste, mais aussi de sa célébrité et de ses nombreuses relations. Avant d'être la femme de DSK, elle a eu une longue carrière dans les médias.

Après des débuts à Europe 1, elle est entrée à TF1 en 1983, où elle est devenue une célébrité du petit écran en présentant pendant 13 ans l'émission d'actualité renommée de TF1 "7 sur 7". Elle y a reçu tout le monde politique et intellectuel, se constituant un précieux carnet d'adresses.

Epouse de DSK depuis 1991, elle a quitté TF1 en 2001, est passée par RTL et France Inter avant de s'installer à Washington en 2007, quand DSK a pris la tête du FMI.

Sous les projecteurs cette année après l'arrestation spectaculaire de son mari, elle s'est montrée soudée à lui depuis le début de "l'affaire" et est rentrée à Paris auréolée auprès d'une majorité de Français d'une image d'épouse exemplaire.

Certains se sont cependant inquiétés au sein du journal Le Monde, partenaire économique de la version française du "HuffPo" (avec 34% du capital), du choix d'Anne Sinclair, qui a quitté son métier ces dernières années, et surtout de l'amalgame qui pourrait être fait entre le Huffington Post et Le Monde.

La Société des Rédacteurs du Monde, actionnaire de référence du groupe, a indiqué mercredi soir avoir obtenu des "aménagements" de la direction afin de bien distinguer le quotidien et le Huffington Post.

La page d'accueil du site indiquera notamment qu'il paraît "en association avec le Groupe Le Monde", et non avec "avec le monde.fr", comme initialement prévu.

Le démarrage de l'édition française est une première étape en Europe non anglophone pour le journal en ligne américain, lancé en 2005 et acheté en février 2011 par le portail internet AOL. Il affirme attirer 37 millions de lecteurs par mois aux Etats-Unis et être devenu en juin le plus important journal en ligne du monde.
 

Première publication : 19/01/2012

  • FRANCE

    DSK et Anne Sinclair poursuivent plusieurs médias en justice

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)