Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Israël et intelligence économique : Un modèle à suivre ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

DÉBAT

Exclusif : De Sarajevo à Guantanamo, l'itinéraire des six d'Algérie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Patrick Chauvel, photographe de guerre

En savoir plus

SUR LE NET

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"De sang-froid"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Quels sont les enjeux de la conférence internationale sur l'État islamique ?

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

  • Les députés français se penchent sur un projet de loi contre le jihad

    En savoir plus

  • Grève chez Air France : journée noire attendue lundi

    En savoir plus

  • Netflix, le service de vidéos à la demande, débarque en France

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la "team USA" seule au monde

    En savoir plus

  • EI : "Ce ne sont pas des musulmans mais des monstres", affirme Cameron

    En savoir plus

  • Législatives suédoises : la gauche en tête, poussée historique de l'extrême droite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Lille prend la tête, l’OM revient

    En savoir plus

  • Objecteurs de conscience en Israël : 200 vétérans défendent leur unité

    En savoir plus

  • Les pro-russes menacent le processus de paix dans l'est de l'Ukraine, selon Kiev

    En savoir plus

  • Webdocumentaire : Chibanis, l’éternel exil des travailleurs maghrébins

    En savoir plus

Afrique

L'ex-président Charles Taylor a collaboré avec la CIA, selon le Boston Globe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/01/2012

Le Boston Globe révèle que Charles Taylor a collaboré durant plusieurs dizaines d'années avec la CIA et le Pentagone. L'ex-président du Liberia a été inculpé en 2003 pour crimes de guerre par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone.

AFP - L'ancien président du Liberia Charles Taylor a travaillé pour la CIA et le Pentagone à partir du début des années 80, a révélé le Boston Globe.

Il y a six ans, le quotidien américain avait interrogé les agences de renseignements sur ces liens éventuels, dans le cadre de la loi sur la Liberté d'information (the Freedom of Information Act), a révélé le journal dans une enquête publiée mardi.

L'agence de renseignement de la Défense américaine (DIA) lui a confirmé que certains de ses agents et d'autres de la CIA avaient commencé à travailler avec Taylor au début des années 80, a précisé le Boston Globe.

Mais la DIA s'est refusée à préciser l'ampleur et la durée de cette collaboration, invoquant un risque pour la sécurité nationale.

Le détail de cette collaboration est contenu dans des dizaines de rapports secrets - au moins 48 documents séparés - qui couvrent plusieurs dizaines d'années, a simplement précisé le Pentagone.

"Ils ont peut-être continué avec lui plus longtemps qu'ils n'auraient dû, mais peut-être apportait-il quelque chose d'utile", a commenté Douglas Farah, expert de la période où Taylor était au pouvoir au Liberia, entre 1997 et 2003.

Dans les années 80, Taylor était probablement utile aux Américains pour recueillir des renseignements sur Mouammar Kadhafi, ont déclaré au quotidien M. Farah ainsi que d'anciens responsables du renseignement, parlant sous couvert d'anonymat.

Président du Liberia de 1997 à 2003, Taylor était probablement vu comme une source d'information sur des questions plus larges en Afrique, qu'il s'agisse du trafic illégal d'armes jusqu'aux activités de l'Union soviétique sur le continent, a également expliqué un de ces responsables du renseignement.

Selon le Boston Globe, c'est la première fois que des liens sont officiellement confirmés entre Charles Taylor et des agences de renseignement américaines.

Il a été inculpé en juin 2003 de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL), pour les atrocités commises durant la guerre civile de Sierra Leone (1991-2001).

Le procès s'est terminé en mars 2011. Le verdict est en attente.

Première publication : 19/01/2012

  • LIBERIA

    Fin du procès de Charles Taylor à La Haye, le verdict attendu dans 4 à 6 mois

    En savoir plus

  • JUSTICE

    L'ex-président libérien Charles Taylor boycotte son procès

    En savoir plus

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Naomi Campbell accepte de témoigner au procès de Charles Taylor

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)