Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Afrique

L'ex-président Charles Taylor a collaboré avec la CIA, selon le Boston Globe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/01/2012

Le Boston Globe révèle que Charles Taylor a collaboré durant plusieurs dizaines d'années avec la CIA et le Pentagone. L'ex-président du Liberia a été inculpé en 2003 pour crimes de guerre par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone.

AFP - L'ancien président du Liberia Charles Taylor a travaillé pour la CIA et le Pentagone à partir du début des années 80, a révélé le Boston Globe.

Il y a six ans, le quotidien américain avait interrogé les agences de renseignements sur ces liens éventuels, dans le cadre de la loi sur la Liberté d'information (the Freedom of Information Act), a révélé le journal dans une enquête publiée mardi.

L'agence de renseignement de la Défense américaine (DIA) lui a confirmé que certains de ses agents et d'autres de la CIA avaient commencé à travailler avec Taylor au début des années 80, a précisé le Boston Globe.

Mais la DIA s'est refusée à préciser l'ampleur et la durée de cette collaboration, invoquant un risque pour la sécurité nationale.

Le détail de cette collaboration est contenu dans des dizaines de rapports secrets - au moins 48 documents séparés - qui couvrent plusieurs dizaines d'années, a simplement précisé le Pentagone.

"Ils ont peut-être continué avec lui plus longtemps qu'ils n'auraient dû, mais peut-être apportait-il quelque chose d'utile", a commenté Douglas Farah, expert de la période où Taylor était au pouvoir au Liberia, entre 1997 et 2003.

Dans les années 80, Taylor était probablement utile aux Américains pour recueillir des renseignements sur Mouammar Kadhafi, ont déclaré au quotidien M. Farah ainsi que d'anciens responsables du renseignement, parlant sous couvert d'anonymat.

Président du Liberia de 1997 à 2003, Taylor était probablement vu comme une source d'information sur des questions plus larges en Afrique, qu'il s'agisse du trafic illégal d'armes jusqu'aux activités de l'Union soviétique sur le continent, a également expliqué un de ces responsables du renseignement.

Selon le Boston Globe, c'est la première fois que des liens sont officiellement confirmés entre Charles Taylor et des agences de renseignement américaines.

Il a été inculpé en juin 2003 de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL), pour les atrocités commises durant la guerre civile de Sierra Leone (1991-2001).

Le procès s'est terminé en mars 2011. Le verdict est en attente.

Première publication : 19/01/2012

  • LIBERIA

    Fin du procès de Charles Taylor à La Haye, le verdict attendu dans 4 à 6 mois

    En savoir plus

  • JUSTICE

    L'ex-président libérien Charles Taylor boycotte son procès

    En savoir plus

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Naomi Campbell accepte de témoigner au procès de Charles Taylor

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)