Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Venezuela : la fin du chavisme ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Russie, immigration, Obamacare : six mois de Trump, un président désavoué ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

Afrique

Attentat à la bombe à Mogadiscio, six morts dont deux policiers

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/01/2012

Un attentat à proximité d'un camp de déplacés a fait six morts dont deux policiers ce jeudi dans la capitale somalienne. Plus tôt dans la journée, deux grenades ont visé le complexe des Nations unies à Mogadiscio, sans faire de de victime.

AFP - Six Somaliens ont été tués jeudi dans l'explosion d'une bombe près d'un camp de déplacés de la capitale Mogadiscio, a déclaré un responsable de l'ONU.

"Six personnes ont été tuées, dont deux policiers", a-t-il dit.

L'explosion s'est produite peu après le départ d'une équipe de journalistes dans la zone. Ils étaient invités par l'ONU pour observer l'aide humanitaire apportée à la Somalie, où l'état de famine a été décrété il y a tout juste six mois.

L'attaque visait apparemment des réfugiés qui venaient de recevoir des rations alimentaires.

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat mais les rebelles islamistes shebab qui se réclament d'Al-Qaïda mènent régulièrement des actions de guérilla à Mogadiscio depuis qu'ils en ont été délogés en août sous la pression du gouvernement de transition (TFG) et de la force de l'Union africaine (Amisom) qui le soutient.

Le complexe de l'ONU à Mogadiscio avait déjà subi, le 10 janvier, une attaque à la grenade, qui n'avait pas fait de victimes.

La Somalie, en état de guerre civile et sans gouvernement effectif depuis 1991, est un des pays les plus dangereux pour les humanitaires.

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a annoncé jeudi qu'elle allait cesser ses activités dans le district d'Hodan, où a eu lieu l'explosion, après le meurtre fin décembre de deux de ses employés expatriés dans les locaux de l'organisation.

Toujours jeudi, des rebelles avaient lancé deux grenades contre le complexe des Nations unies à Mogadiscio, sans faire de victime.

Première publication : 19/01/2012

  • SOMALIE

    Médecins sans frontières confirme la mort de deux employés à Mogadiscio

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Seize ONG et agences onusiennes interdites par les Shebab

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Une dizaine de civils tués dans une explosion à Mogadiscio

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)