Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

Hortefeux : "Si le président prend de bonnes initiatives pour les collectivités, nous le dirons"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"La bataille des sexes" : l’égalité homme-femme en jeu

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le sort incertain des militaires transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chancelière ch. partenaire, et plus si affinités"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement américain tente de bloquer la fusion AT&T - Warner Bros

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La chancelière chancelle"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Allemagne : le crépuscule d'Angela Merkel ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Robert Mugabe lâché par son parti

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : fin du règne pour l'indéboulonnable Merkel ? (partie 2)

En savoir plus

Afrique

Attentat à la bombe à Mogadiscio, six morts dont deux policiers

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/01/2012

Un attentat à proximité d'un camp de déplacés a fait six morts dont deux policiers ce jeudi dans la capitale somalienne. Plus tôt dans la journée, deux grenades ont visé le complexe des Nations unies à Mogadiscio, sans faire de de victime.

AFP - Six Somaliens ont été tués jeudi dans l'explosion d'une bombe près d'un camp de déplacés de la capitale Mogadiscio, a déclaré un responsable de l'ONU.

"Six personnes ont été tuées, dont deux policiers", a-t-il dit.

L'explosion s'est produite peu après le départ d'une équipe de journalistes dans la zone. Ils étaient invités par l'ONU pour observer l'aide humanitaire apportée à la Somalie, où l'état de famine a été décrété il y a tout juste six mois.

L'attaque visait apparemment des réfugiés qui venaient de recevoir des rations alimentaires.

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat mais les rebelles islamistes shebab qui se réclament d'Al-Qaïda mènent régulièrement des actions de guérilla à Mogadiscio depuis qu'ils en ont été délogés en août sous la pression du gouvernement de transition (TFG) et de la force de l'Union africaine (Amisom) qui le soutient.

Le complexe de l'ONU à Mogadiscio avait déjà subi, le 10 janvier, une attaque à la grenade, qui n'avait pas fait de victimes.

La Somalie, en état de guerre civile et sans gouvernement effectif depuis 1991, est un des pays les plus dangereux pour les humanitaires.

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a annoncé jeudi qu'elle allait cesser ses activités dans le district d'Hodan, où a eu lieu l'explosion, après le meurtre fin décembre de deux de ses employés expatriés dans les locaux de l'organisation.

Toujours jeudi, des rebelles avaient lancé deux grenades contre le complexe des Nations unies à Mogadiscio, sans faire de victime.

Première publication : 19/01/2012

  • SOMALIE

    Médecins sans frontières confirme la mort de deux employés à Mogadiscio

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Seize ONG et agences onusiennes interdites par les Shebab

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Une dizaine de civils tués dans une explosion à Mogadiscio

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)