Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

À la "Frontière Sud" du Mexique, où commence vraiment le mur contre les migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Reda Kateb, un Django Reinhardt qui nous parle d'aujourd'hui

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Travaillez, M. Macron"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La majorité des Français n'a pas de candidat au second tour"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : le correspondant de RFI, Ahmed Abba, condamné à 10 ans de prison

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Présidentielle 2017 : le soutien à Emmanuel Macron divise

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle en France : la déroute des partis traditionnels

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle en France : la déroute des partis traditionnels

En savoir plus

FOCUS

Kenya : quand la sécheresse entraîne la violence

En savoir plus

Moyen-orient

Après l'arrestation de deux élus, le Hamas exhorte Abbas à suspendre les discussions avec Israël

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/01/2012

Suite à l'arrestation par l'armée israélienne de deux élus du mouvement islamiste, dont le président du Parlement palestinien, le Hamas demande à Mahmoud Abbas de suspendre les discussions actuellement engagées avec Israël à Amman.

REUTERS - Le Hamas a exhorté vendredi le président palestinien Mahmoud Abbas à suspendre des discussions exploratoires avec Israël en raison de l'arrestation par les Israéliens de deux élus du mouvement islamiste.

Aziz Doueik, président du Conseil national (parlement) palestinien et responsable du Hamas, a été arrêté jeudi à un barrage israélien près de la ville de Ramallah, en Cisjordanie. Il est officiellement soupçonné de liens avec des groupes terroristes. Un autre élu du mouvement originaire de Béthléem, Khaled Tafich, a également été appréhendé.

Le Hamas accuse Israël de chercher à empêcher toute réconciliation entre lui et le Fatah du président Mahmoud Abbas.

"Les récents événements exigent de M. Mahmoud Abbas qu'il déclare un arrêt immédiat des négociations à Amman par respect pour notre peuple, notre parlement et son président", a déclaré Ahmed Bahar, porte-parole adjoint du Hamas, à Gaza.

"Il faut fermement faire savoir à l'occupant (Israël) que ses crimes ne seront pas couverts par l'Autorité palestinienne et ne passeront pas sans réponse", a-t-il ajouté.

Les services de Mahmoud Abbas n'ont pas réagi dans l'immédiat.

Des négociateurs israéliens et palestiniens se sont rencontrés plusieurs fois à Amman pour examiner les possibilités d'une reprise des pourparlers de paix israélo-palestiniens,
suspendus depuis quinze mois.

Première publication : 20/01/2012

  • PROCHE-ORIENT

    Le président du Parlement palestinien arrêté par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Israël libère 550 prisonniers palestiniens, dont Salah Hamouri

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    L'Islande reconnaît officiellement l'État palestinien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)