Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault : un nouveau pas de deux dans "Lorenzaccio"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

En savoir plus

L’invité du jour

"La plupart du temps, les bibliothèques ne sont pas là où les gens ont le plus besoin d’elles"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grève chez Air France : l'arme du référendum

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Amical mais critique, Emmanuel Macron séduit le Congrès"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar : l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

LE DÉBAT

Emmanuel Macron aux États-Unis : le statu quo diplomatique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

Afrique

Le siège du CNT à Benghazi occupé par des manifestants

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/01/2012

Des manifestants ont pris d'assaut et saccagé les locaux du Conseil national de transition (CNT) à Benghazi samedi. Les protestataires réclament la révocation de responsables du régime déchu et plus de transparence.

AFP - Le siège du Conseil national de transition (CNT) à Benghazi, dans l'est de la Libye, a été saccagé par des manifestants en colère qui assiégeaient le bâtiment depuis plusieurs heures, a indiqué à l'AFP un membre du CNT.

"Les manifestants ont pris d'assaut le siège et ont saccagé ses bureaux", a déclaré à l'AFP ce responsable sous couvert de l'anonymat.

Selon des témoins, une brigade d'ex-rebelles a sécurisé un passage pour permettre au président du CNT Moustapha Abdeljalil et à d'autres membres du Conseil de quitter le bâtiment.

Les protestataires, armés de pierres et de barres de fer, ont investi les lieux et ils ont par la suite saccagé les locaux, selon la même source.

Auparavant, des manifestants avaient jeté plusieurs grenades artisanales sur le siège du CNT sans faire de victimes, ont indiqué des témoins à l'AFP.

Le chef du CNT est sorti pour tenter de les calmer mais des manifestants l'ont conspué et lui ont jeté des bouteilles en plastique, selon des témoins.

Ces incidents interviennent à la veille de l'annonce de la loi électorale élaborée par le CNT en prévision de l'élection en juin d'une assemblée constituante et de la composition de la commission électorale.

Première publication : 21/01/2012

  • SOUDAN

    Le président Omar el-Béchir effectue une visite controversée en Libye

    En savoir plus

  • LIBYE

    La nomination par le CNT du nouveau chef des armées ne fait pas l'unanimité

    En savoir plus

  • LIBYE

    Accrochage mortel entre ex-révolutionnaires à Tripoli

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)