Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

Afrique

Le siège du CNT à Benghazi occupé par des manifestants

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/01/2012

Des manifestants ont pris d'assaut et saccagé les locaux du Conseil national de transition (CNT) à Benghazi samedi. Les protestataires réclament la révocation de responsables du régime déchu et plus de transparence.

AFP - Le siège du Conseil national de transition (CNT) à Benghazi, dans l'est de la Libye, a été saccagé par des manifestants en colère qui assiégeaient le bâtiment depuis plusieurs heures, a indiqué à l'AFP un membre du CNT.

"Les manifestants ont pris d'assaut le siège et ont saccagé ses bureaux", a déclaré à l'AFP ce responsable sous couvert de l'anonymat.

Selon des témoins, une brigade d'ex-rebelles a sécurisé un passage pour permettre au président du CNT Moustapha Abdeljalil et à d'autres membres du Conseil de quitter le bâtiment.

Les protestataires, armés de pierres et de barres de fer, ont investi les lieux et ils ont par la suite saccagé les locaux, selon la même source.

Auparavant, des manifestants avaient jeté plusieurs grenades artisanales sur le siège du CNT sans faire de victimes, ont indiqué des témoins à l'AFP.

Le chef du CNT est sorti pour tenter de les calmer mais des manifestants l'ont conspué et lui ont jeté des bouteilles en plastique, selon des témoins.

Ces incidents interviennent à la veille de l'annonce de la loi électorale élaborée par le CNT en prévision de l'élection en juin d'une assemblée constituante et de la composition de la commission électorale.

Première publication : 21/01/2012

  • SOUDAN

    Le président Omar el-Béchir effectue une visite controversée en Libye

    En savoir plus

  • LIBYE

    La nomination par le CNT du nouveau chef des armées ne fait pas l'unanimité

    En savoir plus

  • LIBYE

    Accrochage mortel entre ex-révolutionnaires à Tripoli

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)