Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

EUROPE

Les Croates appelés à se prononcer sur leur adhésion à l'Union européenne

Vidéo par Laurent ROUY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/01/2012

Dans un contexte marqué par la crise des dettes souveraines, la Croatie s'apprête à se prononcer ce dimanche sur son adhésion à l'Union européenne. Si le "oui" devrait l'emporter, l'enthousiasme n'est pas de mise parmi la population.

AFP - Les Croates sont appelés à se prononcer dimanche sur l'adhésion de leur pays à l'Union européenne, "objectif crucial" pour cette jeune république, 20 ans après la reconnaissance par la communauté internationale de son indépendance de l'ex-Yougoslavie.

Les bureaux de vote ouvrent à 06H00 GMT et fermeront douze heures plus tard. Les premiers résultats partiels sont attendus après 19H00 GMT.

Les électeurs devraient dire "oui" à l'UE malgré les réticences alimentées par la crise de la zone euro, permettant ainsi à leur pays de devenir en 2013 le 28e Etat membre du bloc européen.

Le "oui" - qui a besoin d'une majorité simple pour s'imposer -, devrait l'emporter avec entre 55% et 60% des voix, alors que le "non" tourne autour de 30%, selon les derniers sondages.

"Vous allez prendre une des plus importantes décisions de l'histoire de la Croatie", déclarait vendredi le président croate Ivo Josipovic, fervent défenseur de l'adhésion.

L'Eglise catholique, particulièrement influente dans ce pays de 4,2 millions d'habitants, de même que le parlement, ont aussi rejoint le choeur des pro-européens.

Ancienne république yougoslave, la Croatie a proclamé son indépendance en 1991, démarche suivie d'une guerre de quatre ans avec les rebelles serbes, faisant 20.000 morts.

L'enthousiasme pro-européen, qui grimpait à plus de 80% dans les sondages en 2003, s'est estompé au fil des négociations (2005-2011), en raison des durs critères fixés par Bruxelles, dont l'intransigeance était parfois perçue comme du "chantage", mais surtout en raison de la crise économique qui secoue l'UE.

Les autorités se sont efforcées à dissocier la crise de la zone euro de la crise économique dont souffre la Croatie - qui alimente les réticences de la population à l'égard de l'UE -, allant jusqu'à assurer aux électeurs que l'adhésion leur apportera "un environnement financier et macroéconomique stable (...), ce qui va relancer le développement de l'économie".

Si le "oui" l'emporte, le traité d'adhésion que la Croatie a signé en décembre devra encore être ratifié par chacun des 27 Etats membres de l'UE, décision entérinant son intégration dans le bloc européen, le 1er juillet 2013.
 

Première publication : 22/01/2012

  • UNION EUROPÉENNE

    La Croatie signe le traité d'adhésion à l'Union européenne

    En savoir plus

  • CROATIE

    La coalition de centre-gauche remporte les législatives

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)